ConnexionS'enregistrerAccueilPortailRechercherCalendrierFAQMembresGroupesGalerie
Derniers sujets
» Ce que tu écoutes en ce moment...
par Dominique D Mar 28 Mar 2017 - 16:01

» Le Grand Orchestre du Tricorne
par Dominique D Mer 11 Jan 2012 - 11:07

» Skip The Use
par Dominique D Mer 21 Déc 2011 - 10:00

» Flying Pooh
par Dominique D Mer 19 Oct 2011 - 6:18

» ALLAIN LEPREST
par chantal Sam 20 Aoû 2011 - 15:01

» Message pour tous
par Mimi Dim 29 Mai 2011 - 23:33

» The Strokes
par Mimi Mar 10 Mai 2011 - 1:19

» Louis Ville
par anfantin Sam 9 Avr 2011 - 22:40

» Sanseverino
par Mimi Ven 8 Avr 2011 - 0:10

» Courir les Rues
par Swinging Sam 26 Mar 2011 - 10:55

» Anglo Dinelo
par Mimi Ven 25 Mar 2011 - 6:46

» Genesis
par Mimi Dim 20 Mar 2011 - 23:48

Voir mes statistiques SG
*
Cliquez sur le logo SG pour consulter les statistiques du forum

Partagez | 
 

 Amnésie cinématographique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie57
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Près d'une note de musique...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Amnésie cinématographique.   Lun 31 Juil 2006 - 17:42

Bonjour, belle semaine à vous !

Comme dans la musique, la loi du marché du film est impitoyable ! La rentabilité avant tout ! Mais où se place l’Art dans tout cela ? Voici un édito intéressant que je viens de lire dans mon petit magazine cinéma d’Art et d’Essai :

Les films ne naissent pas égaux. Quelques-uns bénéficient de productions très importantes, d’autres, les plus nombreux, doivent « faire » avec des budgets modestes et quelques fois insuffisants. Pour beaucoup de réalisateurs, le plus dur c’est de trouver un producteur, pour le producteur de croire au projet et de convaincre les autres partenaires tels les COFOCA, les chaînes de télé, et pour les co-producteurs étrangers, d’entrer dans le montage financier. Il existe un sésame : l’avance sur recette du CNC. http://www.cnc.fr/Site/Template/Accueil.aspx?SELECTID=614&id=1
Cette somme allouée par la Commission dite d’avance sur recettes est bien souvent la clé qui ouvre aux réalisateurs et aux producteurs la porte des autres financements.
Ensuite, les films ne sont pas égaux au niveau de leur publicité, médiatisation et exposition dans les salles. Près de 6OO films sortent chaque année. Certains films ne trouvent jamais de distributeurs. Beaucoup ne bénéficient que d’un écho critique dans les journaux, pas d’affichage, ni de colonne Morris…
De nombreux films n’ont que 10 à 40 copies France ( voire 2 à 10 copies. La chance pour eux d’être tous montrés dès leurs dates officielles de sortie dans les salles est de ce fait matériellement impossible. Ils « sortent » donc sur des dates décalées ( de 3 semaines à 3 mois après la date de sortie officielle).
Les spectateurs cinéphiles repèrent dans la jungle des sorties nationales des films qui les intéressent le jour de leur sortie dans l’intention de les voir.
Chaque semaine sortent en France dix à quinze films dont les deux tiers sont manifestement des films Art et Essai.
Chaque semaine, beaucoup de cinéphiles salivent devant les titres qui ne sont pas forcément à l’affiche dans leur ciné favori. Il leur faudra attendre 3 semaines à 3 mois. Chaque nouvelle semaine, le désir du spectateur est capté par les nouveautés et le désir du film nouveau remplace le désir de la semaine précédente. Le consumérisme guette malheureusement tout un chacun.
Trois semaines et plus après la date de sortie d’un « petit film », l’oubli fait son œuvre.
Les CAMEO à Nancy et à Metz, comme le Mazarin à Aix-en-Provence, le Diagonal à Montpellier, le Métropole à Lille etc…ont constaté qu’il y a une perte de spectateurs de 50 à 70% dès lors qu’un film sort en décalé de 3 semaines à 3 mois après la date de sortie nationale.
Cela signifie que seuls les films dans l’actualité ou qui réussissent de part leur poids ( nombre de copies) culturel à rester dans l’actualité sont ceux que les spectateurs vont fréquenter en priorité. Les autres passent par la trappe de l’oubli. L’amnésie guette alors les cinéphiles. C’est dommage car ceux-ci passent de ce fait à côté de petits bijoux et d’intenses émotions culturelles.
Servez-vous du mensuel du Caméo et lisez les critiques affichées que diable !
- Le CAMEO -

Je ne sais pas si vous allez dans ce genre de cinéma. Mais je peux dire que c’est souvent la galère pour voir un film repéré. Les horaires sont parfois fantaisistes, justement dues à un nombre insuffisant de copies : une priorité, passer dans le plus de ville possible s…Combien de films j’ai regretté !…
Une visite dans la capitale et parfois le bonheur d’en retrouver un, même 1 an après leur sortie…
J’aime me rendre dans les petits cinémas des quartiers parisiens comme le cinéma « Art déco » St Lambert dans le 15ème qui a gardé un air des années 30…et découvrir par exemple un film mongol, attendrissant : « L’histoire du chameau qui pleure »…

wavey
Marie-Jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Amnésie cinématographique.   Lun 31 Juil 2006 - 21:02

J'ai beaucoup aimé le cinéma, je l'aime toujours mais j'en ai tellement avalé qu'il y a eu un passage plus calme....et puis les années sont inégales.
Il m'arrive d'aller dans les salles "art et éssai"...pas facile , à cause des horaires justement...s'il s'agit d'un soir, c'est impossible dans ma campagne, je préfère les séances de 14h, adaptées au rythme scolaire de ma dernière.
Cette année, j'ai découvert " J'aime travailler" ( voir dans Cinéma)...un film très réaliste sur le milieu du travail...il n'y a pas eu beaucoup d'échos, peu de salles en fait...

Il en va du cinéma, comme de la musique, comme de tout autre Art...la publicité, les gros moyens aident beaucoup...rien à voir avec la qualité du sujet , bien sûr! Et c'est pour cela qu'il faut toujours fouiner partout Wink

Avant les vacances, il y a eu une semaine spéciale "Art et éssai" et je n'ai rien pu voir...à cause des horaires encore...et il y en avait des biens...j'attendrai les DVD, si c'est possible...dans ces cas là, je note les titres sur un agenda geek

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Amnésie cinématographique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dodeskaden - zone cinématographique temporaire
» Demande de participation à une enquête cinématographique
» Votre adaptation cinématographique de Jane Eyre préférée ?
» Langage Cinématographique
» Quelle est votre adaptation cinématographique favorite ? Votre classement ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Diem :: Carpe Diem Café -
Sauter vers: