ConnexionS'enregistrerAccueilPortailRechercherCalendrierFAQMembresGroupesGalerie
Derniers sujets
» Ce que tu écoutes en ce moment...
par Dominique D Mar 28 Mar 2017 - 16:01

» Le Grand Orchestre du Tricorne
par Dominique D Mer 11 Jan 2012 - 11:07

» Skip The Use
par Dominique D Mer 21 Déc 2011 - 10:00

» Flying Pooh
par Dominique D Mer 19 Oct 2011 - 6:18

» ALLAIN LEPREST
par chantal Sam 20 Aoû 2011 - 15:01

» Message pour tous
par Mimi Dim 29 Mai 2011 - 23:33

» The Strokes
par Mimi Mar 10 Mai 2011 - 1:19

» Louis Ville
par anfantin Sam 9 Avr 2011 - 22:40

» Sanseverino
par Mimi Ven 8 Avr 2011 - 0:10

» Courir les Rues
par Swinging Sam 26 Mar 2011 - 10:55

» Anglo Dinelo
par Mimi Ven 25 Mar 2011 - 6:46

» Genesis
par Mimi Dim 20 Mar 2011 - 23:48

Voir mes statistiques SG
*
Cliquez sur le logo SG pour consulter les statistiques du forum

Partagez | 
 

 Heather Greene

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Heather Greene   Jeu 28 Sep 2006 - 11:07

J'ai l'album Five dollar dress depuis déjà plusieurs mois...tout comme une Madeleine Peyroux, une Norah Jones et d'autres dont nous parlons parfois, j'aime l'écouter pour chasser le stress...ce matin, je l'ai mis à fond et ça m'a fait du bien alors je voulais vous le faire connaître ( ça peut aider Wink )...l'auteur de cet album s'appelle Heather Greene...et c'est son premier.





...allez sur ce lien et écoutez quelques uns de ses morceaux tout en parcourant ce qui suit Wink

http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendID=55791684

pour avoir un meilleur aperçu ...

http://www.fnac.com/Shelf/article.asp?PRID=1724991&OrderInSession=0&Mn=1&SID=a99b0a1d-232f-5975-5047-92d4ddfe1d76&TTL=290920060939&Origin=ZICLINE&Ra=-28&To=0&Nu=1&UID=01031936d-a1ba-8b54-da8c-1641e6c7e730&Fr=0

...et puis si cette jeune femme vous intéresse, voici une petite ITW...


Révélation de la scène pop-folk indépendante new-yorkaise, Heather Greene sort un premier album en France

Voix tout en douceur, mélopées intimes, atmosphères apaisantes... Heather Greene pourrait bien être un antidote rêvé à l’agitation du monde.

Née à Detroit, cette jeune chanteuse américaine s’est fait un nom au sein de la scène musicale indépendante de New York, où elle s’est installée. C’est ici qu’elle a pris son envol artistique, après avoir bourlingué dans pas mal de clubs. Au Tonic Bar, par exemple, club de jazz de Manhattan, où elle fut serveuse, où elle a vu se produire de nombreux groupes : « Ce fut la meilleure école qui soit. » À la maison, on aimait la musique. Sa mère chantait en s’accompagnant à la guitare, et sa soeur était pianiste de jazz. Un environnement qui lui donna le goût de la musique. Aujourd’hui, à vingt-huit ans, Heather Greene sort un premier album, Five Dollar Dress. Un disque de ballades pop-folk légèrement jazzy qu’elle présentera sur scène en avril, en France. Un pays qu’elle « adore », où elle a vécu durant un an. En attendant, rencontre.

Quel sens donnez-vous au titre Five Dollar Dress ?

Heather Greene.
Le titre de mon album Five Dollar Dress vient d’une petite robe d’été blanche, vintage, que j’ai acheté et que je portais pendant l’enregistrement de ce disque. La chanson a été écrite à la dernière minute, juste avant de terminer le disque. Je me suis levée ce matin-là sans pouvoir chanter, j’avais des maux de gorge. Au lieu de chanter, j’ai écrit une chanson au sujet de ces moments aigres-doux de la vie, ces petites choses qui changent notre perception du jour présent. Cette petite robe représente la dualité de la vie : elle est ancienne mais toujours romantique, un peu usée mais toujours jolie, sexy et innocente en même temps...


C’est votre premier album. Quels thèmes avez-vous voulu privilégier ?

Heather Greene
Quand j’écris des chansons, j’aime relever les petits détails de la vie, des choses qui resteraient inaperçues sinon. J’aime prendre un instant, toutes les émotions liées à ce moment et le caractère universel de ces émotions. Dans Hold Me down, je raconte l’histoire d’une fille amoureuse d’un bassiste sur scène. Même si l’histoire est très particulière, l’émotion reste universelle. Tirer de l’ordinaire des faits extraordinaires. Nous avons tous des exemples semblables dans nos vies.


Musicalement, comment le définiriez-vous ?

HG.
Ma musique balance entre pas mal de styles différents : jazz, pop, folk... j’aimerais qu’il y ait un nom précis pour le type de musique que j’écris. En fait, la plupart des musiques que j’écoute sont indéfinissables, mélangeant de très belles choses de styles musicaux différents. Dans ma musique, il y a pas mal d’instruments différents, de musiciens venant de tous les horizons. Les parties musicales sont comme des petites histoires à découvrir. Plus on écoute, plus on entre dans un monde intime. L’idéal, c’est d’écouter en se laissant aller à rêver...


Vous avez écrit votre première chanson à l’âge de sept ans. Commment êtes-vous venue à la musique ?

HG
Commme j’ai toujours aimé chanter, jouer, raconter des histoires, écrire des chansons me permet de combiner toutes ces choses. J’ai pensé sérieusement être chanteuse quand j’ai commencé à travailler dans un club new-yorkais, le Tonic. De nombreux musiciens à New York se consacraient à leur musique, à leurs paroles, essayaient de jouer ensemble... c’est devenu un exemple pour moi, que j’ai essayé de suivre. Bon nombre de ces musiciens ainsi que le patron du Tonic m’ont aidée à réaliser mon rêve d’enregistrer ce premier disque.


Qu’est-ce qui vous a poussée à devenir chanteuse ?

HG
Je suis devenue chanteuse pour parvenir à m’exprimer pleinement, à exprimer ce que j’ai dans le coeur. Je ne suis pas sûre que l’on devienne chanteuse, je pense que l’on naît avec ça. Ma mère m’a dit que je chantais déjà à deux ans, ce qui me fait penser que cela faisait partie de moi, tout comme la couleur de mes yeux.


Qu’avez-vous appris des clubs de jazz de Manhattan où vous avez travaillé ?

HG
Dans les clubs new-yorkais, j’ai appris comment organiser un concert, comment capter l’attention des gens, avoir le bon feeling entre les musiciens du groupe. J’ai appris aussi comment arranger un morceau, combien il faut répéter, travailler, avant de monter sur scène. J’ai appris comment bien utiliser la voix, parler avec le public...


Comment vous apparaît la scène actuelle féminine new-yorkaise ?

HG
Il y a beaucoup de chanteuses et de musiciennes exceptionnelles à New York, écrivant et jouant des musiques originales, du free-jazz à la pop. Les musiciens s’inspirent les uns les autres. Je suis devenue une bien meilleure musicienne depuis que je vis ici, où je suis entourée de gens talentueux, ambitieux et créatifs. Tout est possible à New York, on a le sentiment que l’on peut rencontrer tous les musiciens de la terre...


D’où viennent vos influences musicales ?

HG
J’ai passé toute mon enfance à écouter les disques de ma mère à la maison. Elle avait une grande collection de disques de la Motown, mais également les Rolling Stones et Police. Ce n’est que plus tard que je me suis intéressée à Billie Holiday, Ella Fitzgerald ou Julie London. Pour le piano, j’écoute souvent Bill Evans, Randy Newman, Joni Mitchell et Debussy. En fait, cela dépend de mon humeur, mais, pour l’écriture, la composition, les Beatles restent une référence majeure. Je dépense toujours beaucoup trop d’argent dans l’achat de disques, encore aujourd’hui !


Entretien réalisé par Victor Hache. Huma.



Voilà! quelques vecteurs communs à toutes ces chanteuses: Billie Holiday, Ella Fitzgerald...un peu de rêve dans une vie, ça ne fait jamais de mal Wink






BONNE ECOUTE ET BONNE JOURNEE bisous coeur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie
**
avatar

Nombre de messages : 2466
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Heather Greene   Jeu 28 Sep 2006 - 17:36

Très très agréable à écouter... cool j'aime beaucoup... Smile

marie-Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/marieclaude53
 
Heather Greene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alice Cullen (Twilight) Ashley Greene
» [Greene, Graham] Dr Fischer de Genève
» Prima Dolly Heather Sky (PDHS) // RBL
» Heather Morris (Brittany S. Pierce)
» CHRONIQUES DE NEPHILIM (Tome 1) LES AILES DE LA NUIT de Heather B. Terrel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Diem :: Musique :: Pop-Rock-
Sauter vers: