ConnexionS'enregistrerAccueilPortailRechercherCalendrierFAQMembresGroupesGalerie
Derniers sujets
» Ce que tu écoutes en ce moment...
par Dominique D Mar 28 Mar 2017 - 16:01

» Le Grand Orchestre du Tricorne
par Dominique D Mer 11 Jan 2012 - 11:07

» Skip The Use
par Dominique D Mer 21 Déc 2011 - 10:00

» Flying Pooh
par Dominique D Mer 19 Oct 2011 - 6:18

» ALLAIN LEPREST
par chantal Sam 20 Aoû 2011 - 15:01

» Message pour tous
par Mimi Dim 29 Mai 2011 - 23:33

» The Strokes
par Mimi Mar 10 Mai 2011 - 1:19

» Louis Ville
par anfantin Sam 9 Avr 2011 - 22:40

» Sanseverino
par Mimi Ven 8 Avr 2011 - 0:10

» Courir les Rues
par Swinging Sam 26 Mar 2011 - 10:55

» Anglo Dinelo
par Mimi Ven 25 Mar 2011 - 6:46

» Genesis
par Mimi Dim 20 Mar 2011 - 23:48

Voir mes statistiques SG
*
Cliquez sur le logo SG pour consulter les statistiques du forum

Partagez | 
 

 Ridan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie57
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Près d'une note de musique...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Ridan   Ven 22 Déc 2006 - 17:53

Un artiste découvert il y a plus d’un an. Je vous en avais un peu parlé, mais là, en fouinant sur le net, vous allez l’entendre un peu plus que les extraits de son album…Il mérite vraiment qu’on s’y attarde un peu plus. Un nouvel album est prévu en mars 2007.

Petite bio sur Tv5 :
http://www.tv5.org/TV5Site/musique/artiste-548-ridan.htm

Ridan quand il parle, quand il chante, quand il respire c’est pour évoquer les incompris de la vie, des laissés pour compte de toute la société pour donner un résultat magnifique. Ce garçon auquel on ne peut coller aucune sale manie d’exploitation, auquel on ne peut rien reprocher, mérite mieux qu’un rêve éphémère et courtois, il faut donc lui donner la parole pour qu’il s’encre dans vos vies, dans vos têtes et même par delà. Dans sa classe tout risque, il touche du doigt les poings sensibles de nos écorchures de mortels.

J’ai vraiment eu du mal à trouver des questions à te poser car tout simplement, ton album parle tellement de moi, de nous « les gens » que c’est très difficile de dégager des particularités ?
Ridan : « Les gens se sentent assez concernés par mon album. C’est très agréable avec le recul de voir que l’on n’est pas seul, que la thématique que j’ai voulu exposer puisse être comprise et fasse boule de neige positivement. Surtout que je l’ai écrit égoïstement pour moi enfermé dans mon petit bureau. »

Tu dis dans ta chanson « Le Rêve » que tu étais un incompris avant d’avoir pris un stylo pour écrire ?

Ridan : « Complètement. J’ai une écriture taboue. En ce qui me concerne j’écris mes émotions, ma sensibilité sur une feuille de papier et je m’aperçois que je vais beaucoup plus loin dans mon écriture que dans mes paroles. Ma famille avait beaucoup plus peur de ce que je pouvais écrire que de ce que je pouvais dire. »

Le rêve et l’amour, qui sont omniprésents dans ton univers, sont les deux seuls plaisirs encore gratuits sur cette terre ?

Ridan : « Le rêve l’est de moins en moins. Le rêve est galvaudé par la société. J’ai du mal à concevoir le rêve avec l’argent par exemple mais pourtant pour beaucoup cela devient utopique mais achetable. Il y a une superbe publicité pour une voiture qui parle du top 10 des rêves dont le must consiste à avoir une voiture. C’est tragique ! »

Tu dresses un constat amer mais réaliste alors que musicalement tu restes très sage, c’était pour porter le texte plutôt que de le cacher ?

Ridan : « La musique sur cet album est un meilleur exutoire que les textes. Mes textes sont écrits dans une certaine difficulté, dans une certaine souffrance ce qui leur donne un côté très terre à terre qui est contre-balancé par la musique. »

Tu as voulu partager ton album en 2 parties bien distinctes ?

Ridan : « En 1 je tenais à dire en gros ce que j’avais sur la patate jusqu’à la cinquième chanson et de l’autre côté après l’intermède du titre « non chanté », tu as des expériences, par exemple de faire une chanson d’amour sur un reggae. Le reggae est souvent étiqueté comme quelque chose de contestataire et je tenais à modifier pour ma part cette obligation. Faire une chanson avec piano-voix sur l’enfant que je n’ai pas cela faisait variétoche basique mais cela voulait montrer que l’on pouvait varier des 3 ou 4 climats qui sont éternellement rejoués. Cette deuxième partie c’est la grande boutade de cet album. J’aimais bien aussi que le titre phare qui allait donner le nom à cet album soit un instrumental. »

Tu évoques souvent le mensonge dans tes interviews ou tes chansons ?

Ridan : « J’ai toujours pensé que la vérité était quoi qu’on en dise bonne à dire même dans la difficulté ou la souffrance. La sincérité c’est un geste de liberté dans un monde où l’on t’a dressé à mentir. La mystification on y vient trop facilement...

C’est aussi le quotidien des artistes de tromper ?

Ridan : « Tout simplement car ils font partie du monde dans lequel ils vivent. Nous vivons dans un monde où le paraître prédomine alors que l’être est beaucoup plus intéressant. Un excellent pâtissier n’a pas 3 mois de pratique derrière lui mais bien 10 ans, actuellement on tournerait plutôt dans l’effet inverse. »

Comment fait on pour ne pas se faire rattraper comme phénomène de société quand on chante si justement le quotidien ?

Ridan : « On court très vite ! (rire) »

La facilité pour toi aurait été de rentrer dans les clichés qui rassurent comme beur donc RAP ?

Ridan : « Bien sur, j’aurais pu faire du raï aussi ! aller dans les carcans qui sont imposés. Potentiellement j’aurais pu aussi finir comique. D’un point de vue marketing, pour certaines maisons de disques, c’était très intéressant d’avoir un beur qui fasse de la chanson française. Sauf que je ne fais pas de la chanson française mais je fais mes chansons et que si la chanson française c’est Brel, Brassens, Noir Dés’ ou Louise Attaque j’accepte mais si c’est pour me faire jouer à Céline Dion ou Lara Fabian j’aurais vraiment trop de mal (rire). Il y a des compromis que j’accepte mais les ¾ je suis obligé de les refuser pour œuvrer à ce que notre indépendance puisse se poursuivre. Je tiens absolument à rester proche de ce que je suis réellement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie57
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Près d'une note de musique...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Ridan   Ven 22 Déc 2006 - 17:54



Tu n’es pas un produit labellisable, ce qui te donne une fraîcheur rarement connue...

Ridan : « C’est ce qui en emmerde plus d’un aussi ! »

Je présume que dans notre société moralisatrice et consensuelle, tu dois être boycotté par certains médias ?

Ridan : « J’ai vraiment été aidé par certaines structures qui ont été touchées par la véracité de l’album, comme quoi ce n’est pas totalement débile de vouloir faire ce qu’on aime dans la vie mais après un groupe qui commence par un T et se termine par un 1, mais de toute façon je n’ai pas choisi de faire de la chanson pour être médiatique ou « médiaticable » ! »

Tu as mis 4 ans à écrire à mettre en musique ton premier album on doit fatalement passer par des moments de doute ?

Ridan : « Le doute te permet de savoir si tu as raison, si tu as tord, si tu n’en dis pas trop. Il y a forcément une censure mais pour moi elle s’installe à la limite de ma morale personnelle. Il y a des choses personnelles que je n’ai pas à exposer crûment. 90 % de ce que je pense, je le dis ! après j’ai toujours peur d’être mal compris. C’est l’incompréhension qui me fait freiner sur certains points. »

Tu ne participes pas (à ma connaissance) aux manifestations d’artistes comme le KO Social qui colle bien à ton univers pourtant ?

Ridan : « C’est la récupération politique qui me choque et m’ennuie. J’essaye d’offrir de manière anonyme et personnelle des choses mais après il y a des causes qui me semblent justes et bien travaillées. J’ai fait par exemple un concert pour la paix en Palestine qui s’est conclu par des réactions où l’on me taxait d’être pro-palestinien. Mais si Israël me propose de faire un concert je le ferais : je pense que le drame n’a pas de frontières. Je ne veux juste pas qu’on me catalogue en grand tonton occidental qui va sauver la face du monde. »

Tu as les mêmes pertinences que Renaud à ses débuts, penses- tu que le système rattrape fatalement même les plus enragés ?

Ridan : « Ca me fait extrêmement peur. C’est ce qui pourrait m’arriver de pire d’être politiquement correct. Ma carrière commence et j’ai plein d’idées, plein de plaisirs dans la vie car je tiens à dire que je ne suis pas quelqu’un d’extrêmement malheureux non plus ! (rire) Il y a des gens qui font ou ont fait une carrière en commençant vrai et en finissant vrai. Y a des gens comme Béranger ou pas très loin comme Borhinger qui sont toujours restés intègres. »

Sur scène, comme le climat du disque est très varié, comme cela va t’il se présenter ?
Ridan : « J’ai voulu faire sur scène toute l’antithèse de l’album. C’est à dire qu’on peut faire quelque chose d’extrêmement joyeux et festif dans un album composé de manière très introverti et très introspectif. Je veux faire souffler un vent d’espoir sur scène ! »

Apparemment tu endures des migraines fréquemment, ne serait-ce pas un moyen physique pour ton corps de te faire souffrir d’être un écorché vif ?

Ridan : « Quand j’écris je me tape sûr une migraine au bout d’une heure comme si cette volonté de vivre ce que j’écris qui me met dans un état de stress, de mélancolie, de rage devait fatalement se traduire dans mon corps comme une souffrance. »

http://www.lemague.net/dyn/article.php3?id_article=1087
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie57
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Près d'une note de musique...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Ridan   Ven 22 Déc 2006 - 17:56

La chanson la plus connue du public : « L’agriculteur » en vidéo

http://www.dailymotion.com/group/10893/video/xleeu_ridan-lagriculteur

Sur ce site vous trouverez trois mp3 : « Le rêve », « demain » et « l’agriculteur »

http://www.radioblogclub.com/search/0/ridan

Le rêve

J’ai fait le rêve d’être un enfant qui joue sa vie de son plein gré,
Mais tout est guerre et tout est trêve et on lui dit que c’est ça la vie
Le sac au dos tout plein d’bouquins, voilà revenir le moins que rien,
Il se demande qui sont ces hommes, quelles sont leurs places dans son destin
Il étudie à contre cœur mais c’est la flamme qu’il a dans l’âme,
Les années passent l’enfant s’écarte à la recherche d’une vie parfaite
Les années passent l’enfance s’éloigne et pour tout le monde, il devient fou…


R : J’ai fait le rêve de tous ces gosses
Que tout s’rait beau comme une colombe
J’ai fait le rêve de tous ces gosses
Où j’m’envolerai au bout du monde


Le p’tit bonhomme reprend sa route, de l’inconscience comme disent les autres,
Il mène sa barque à sa mesure, à quoi ça sert une vie sans rêve ?
A quoi ça sert une vie sans risque, il troque sa vie contre un stylo,
L’amour d’écrire a fait de lui, un incompris de ses amis
Il reste ferme et convaincu, pour la plupart, il est perdu
Il reste ferme et convaincu, pour la plupart, il est vaincu…

Refrain
Il vit le rêve qu’il a choisi, de plus, la chance lui donne raison,
Il a trimé à chaque saison pour pouvoir faire sa p’tite maison,
Si j’étais fou, j’aurais pu dire qu’la vie, c’est le rêve que l’on affronte,
Si j’étais fou, tu penses franchement que j’pourrais croire ce qu’on m’raconte ?
Si j’étais fou, j’serais qu’une horloge que l’on décompte au fil des soirs,
Il est p’t’être fou, il est p’t’être con, à 25 ans, il rêve encore…
Il rêve encore…

Refrain…

Paroles sur http://ridan.forumactif.com/forum1-textes.htm
Son site est en construction pour la sortie de son prochain album qui sortira en mars prochain : « L’ange de mon démon »

Participation aux vieilles charrues…sous la pluie…
http://www.vieillescharrues.asso.fr/festival/artistes/detail.php?artisteid=483

« Le rêve ou la vie »
http://www.amazon.fr/r%C3%A8ve-ou-vie-Ridan/dp/B0000AKNBR/sr=1-1/qid=1166796416/ref=pd_bowtega_1/171-8349053-9888266?ie=UTF8&s=music

wavey Marie-Jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie57
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Près d'une note de musique...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Ridan   Mer 21 Mar 2007 - 18:19

Comme le temps passe…Malgré les trois ans qui nous séparent maintenant de son premier opus : le Rêve ou la Vie, un album où l’écoute se fait toujours dans l’émotion…

Lundi 19 mars est sorti son second album. Je vous retransmets l’article de Libération :

Ridan de sagesse :

«L'Ange de mon démon», second album à vif du conteur chanteur affranchi de la culture hip-hop.
Par Ludovic PERRIN

Trois ans après le Rêve ou la Vie (90 000 ventes, album révélation aux Victoires de la musique, prix de l'académie Charles-Cros, 165 concerts), Ridan continue le «voyage au centre de lui-même» à travers un deuxième disque plus sombre, mais dans l'exacte continuité de ce que nous avait donné à entendre cet ancien producteur de rap (cf. Trente rappeurs contre la censure ) en février 2004. «Le bonheur, ce n'est pas gai.» Dicton de chevet, Maupassant. «Le bonheur, c'est une lutte qu'il faut entretenir. J'espère bien la gagner, même si je sais que je ne serai jamais vraiment heureux. Il y a toujours en moi quelque chose qui gâche le plaisir, je ne peux m'empêcher de voir ce qui se passe dans l'ombre, lâche-t-il, voix douce, sourire en paix. Je vois ce disque comme un buvard. Si je le jette un mois dans la rue, il se noircira de lui-même. Parce que je n'ai pas l'impression que nous vivons dans un monde angélique.»

Ridan, amateur de Brassens, pose son nom à côté de Du Bellay dans l'Ange de mon démon. C'est même le premier single : «Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage...» Ce tube d'avant la musique enregistrée, il l'a découvert à 12 ans, déclic d'une vocation comme d'un chemin de vie disant la nécessité de retrouver à un moment le point d'où l'on vient.

«Non désiré.» Pour Ridan, c'est simple et compliqué, fils d'immigrés né à Brou-sur-Chantereine, près de Chelles (Seine-et-Marne), en 1975. Trois ans plus tôt, ses parents, aujourd'hui gérants d'une boîte d'informatique, quittaient El-Biar, un petit quartier d'Alger, avec deux enfants sous le bras. Enfant, adolescent, adulte, Ridan a vu des inscriptions sur les murs, «Arabes, dehors» : «Si on n'est pas concerné, on peut n'y voir que de la bêtise, mais si on l'est, on se sent en décalage, non désiré.»

Cela a dû nourrir ses premiers poèmes à 17 ans. Il a fait de ce matériau un des meilleurs titres du nouvel album. Juste après Ulysse et avant les Fleurs, sur le conflit israélo-palestinien, on y découvre l'une des chansons les plus intelligentes qu'il nous ait été donné entendre sur l'intégration. Un Rentre chez toi («Pas besoin d'être Rimbaud pour comprendre qu'on ne veut pas de toi») qui se conclut par un «bienvenue chez toi» («Car chez toi, c'est chez moi») chanté avec une puissance méconnue chez Ridan.

On peut ne pas répondre à la haine par la haine et néanmoins pointer la colère, mélodica, impétueuses guitares acoustiques et rythmique basse-caisse claire au galop. «La France, c'est une chance pour plein de raisons, mais pas pour toutes», dit le chanteur qui déplore la difficulté à appliquer la devise nationale. L'Ange de mon démon n'apostrophe pas les élus, mais il interroge sur du vif, intégration, intégrité, écologie. «Le plus bas niveau est de réduire quelqu'un à un point géographique. Chaque identité est différente et plus vaste que ce qu'on peut lire sur une carte anthropométrique, couleur des yeux et taille. Une personne est le fruit de croisements, d'éducation, de joies et de peines. Si on devait définir l'identité de chacun, il faudrait une mappemonde.»

L'Ange de mon démon se revendique également écologique, avec voix d'enfants au refrain (Objectif terre). «A un moment, tout est lié. Jusqu'à preuve du contraire, on n'a pas été projetés d'une autre planète. Quelqu'un qui ne ressent pas l'écologie ne peut éprouver du respect pour lui-même.» Sourire. On souffle.

Mélodies. Pour cet album, commencé fin janvier 2006, Ridan, conteur chanteur, a consacré un mois par morceau, écriture et réalisation, guitares Nylon, rythmiques enlevées, piano Satie. Comme Brassens, il ne note pas ses mélodies. Elles sont validées s'il s'en souvient le lendemain. Entre-temps, dans son bureau, à Chelles, il aura tourné en rond, à réfléchir sur ce qui l'entoure. Vertiges, déprime, absence, jusqu'à ce qu'une phrase vienne, qu'il la déroule en essayant de ne pas casser le fil. Heureux, qui comme Ridan..

http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendID=153242280

Présentation hier sur France2 :

http://cdaujourdhui.france2.fr/?fichesEmissions=/france2.fr/programmes/cdaujourdhui/archives/29225484-fr.php

J’ai loupé un concert près de chez moi l’année dernière, mais cette fois-ci je suis les dates de près ! thumleft

Marie-Jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Ridan   Mer 21 Mar 2007 - 23:17

Alors musicalement, je dirais qu'il ne m'émeut pas plus que ça... comme des Tryo, ou des Karpatt... mais j'aime beaucoup son discours !
Et j'ai retenu deux trois phrases qui m'ont beaucoup seduite chez le personnage...

"Le malaise identitaire, on ne le présente pas toujours d'une manière réelle !
Il y a des gens qui travaillent, des gens qui veulent s'en sortir, des gens qui luttent, des gens qui souffrent... Ils font partie de la majorité, cependant, ce n'est pas ceux qu'on entend le plus !
On entend toujours les deux, trois p'tits cons qui font les conneries et on n'entend pas les gens qui se prennent la tête tous les jours à essayer de s'en sortir...
Je suis français, d'origine algérienne... je ne suis pas algérien, mais j'ai encore des difficultés à être français tout simplement...
Comme s'il y avait un besoin de justifier la traçabilité, la provenance et l'origine...
La vraie clé de tout ça, c'est de réussir à faire passer le message, que c'est la différence culturelle qui fait la richesse de l'humanité..."

Et encore une fois, je remercie les artistes qui bien au delà des politiciens ou socio-psychologues, arrivent à réunir les gens, les ouvrir sur un même centre culturel...
Si les journalistes avaient cette intelligence d'esprit, notre société avancerait à grand pas...


Hélas, la télé etant le vecteur principal d'information, et dirigée par des financiers qui prennent la population pour des consommateurs dénués de réflexion, on continue tranquillement sur les mêmes haines ancestrales... tout en se disant qu'on a raison de le penser... "vu qu'on l'a vu à la télé"

Je m'éloigne un peu de ton sujet Marie-Jo, mais j'aime beaucoup ce que dit cet artiste, et je souhaite tout simplement que les animateurs, organisateurs, créateurs d'émissions télévisées (journal d'info, divertissement ou documentaire), soient un peu plus sensible à ce genre de discours... Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie57
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Près d'une note de musique...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Ridan   Ven 23 Mar 2007 - 19:05

Tu as bien mis le doigt dessus Mimi…Ce monde qu’il décrit à travers ses chansons ou à travers cette interview, c’est ce qui me touche chez lui. Comme lui je pense que la diversité culturelle fait la richesse de l’humanité !
La haine de l’autre, on sait où cela nous mène ! Cela me fait penser à une interview d’Elie Wiesel, un regard sur le monde, un constat affligeant que les gens devraient lire ( plutôt que de regarder la pseudo-information télévisée de tf1, lol,) : "Nous n'avons pas tiré les leçons du XXe siècle"
http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=4307

Pour en revenir à Ridan, la chanson « Demain ». Comment ne pas être touché lorsque l’on rêve d’un monde fraternel ?

« J'aurais voulu te raconter que tout serait rose dans ce petit monde
Que si demain tu serais mon fils
J'aurais fais de toi le plus grand homme,
En ayant conscience de ce que je pense
En ayant foi de ce que je t'avance
Ca devrait te suffire pour te convaincre
Tu sais que la vie ne t'attend pas

Tu vas croiser un tas de vieux con
Mais tous vont te dire que tu es parfait,
Que si il pleut tu seras couvert par les ennemis dont tu flippais
Deux secondes après tu te poses à table
Ils vont te bouffer comme un canard,
Assaisonné à coup de respect
A coup de rempart de leur histoire...

J'aurais voulu te raconter que tout serait rose dans ce petit monde
Que si demain tu serais mon fils
J'aurais fait de toi le plus grand homme
Tu sais j'essaye de faire mon possible
Pour que tes rêves restent accessibles,
Je vendrai mon âme à qui la veut pour que demain tu vives si vieux
Je ferai ce que je peux pour faire barrage
Pour que ta vie ne soit plus une cible,
Je prendrai leurs flèches à bras le corps
Je prierai le ciel de faire un effort...

J'aurais voulu te préserver de la bêtise de toutes ces races
Te dire que cette vie est faite pour toi
Et que tous tes rêves y trouveront place,
J'aurais voulu te laisser un monde aussi serein que ce soleil
Une liberté aussi parfaite que celle que j'ai sur ce papier...

Prends garde...!!! »

…Si je devais résumer sa musique, je dirais qu’elle a de très légers accents rap et des mélodies qui ressemblent à Renaud ( à ses débuts) et à Brassens. Quoi qu’il en soit sa musique est en parfaite harmonie et sonne juste avec le texte ! Dans « Le rêve ou la vie », justement ce titre est un instrumental de l’album, plus léger, avec violon, guitare, accordéon … cela me fait un peu penser à la musique d’Amélie Poulain de Yann Tiersen.

http://www4.fnac.com/Shelf/article.aspx?PRID=1505379&OrderInSession=0&Mn=3&SID=d87362c8-6a25-cacb-6c54-3ba8b868457a&TTL=240320071657&Origin=mail_4462cdef&Ra=-28&To=0&Nu=2&UID=1103A952E-35A0-D11F-D308-3FAE2F444CB2&Fr=0

…Voilà en attendant d’avoir le second dans les mains !

Marie-Jo wavey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Ridan   Lun 16 Avr 2007 - 14:57

J'écoute son album depuis quelques jours...très agréable...des mélodies qu'on se surprend à fredonner très vite...une voix un peu monocorde cependant mais l'ensemble est réussi:thumleft:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Ridan   Lun 16 Avr 2007 - 15:00

C'est vrai... des petites mélodies faciles à retenir et agréables, mais un peu répétitives... à ne pas trop écouter en voiture quand même... faîtes gaffe... mdr

J'aime beaucoup cette chanson Ulysse :


http://www.youtube.com/watch?v=xOollrw3EBI... pour écouter

http://ridan.com/discographie/album/6/song/24 ... pour les paroles

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ridan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ridan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ridan
» GRETCHEN LOWELL (Tome 02) L'ETREINTE DU MAL de Chelsea Cain
» CARMILLA de Sheridan Le Fanu
» Traduction Kakoesque de Shéridan le Fanu
» sheridan smodel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Diem :: Musique :: Chanteurs à texte-
Sauter vers: