ConnexionS'enregistrerAccueilPortailRechercherCalendrierFAQMembresGroupesGalerie
Derniers sujets
» Ce que tu écoutes en ce moment...
par Dominique D Mar 28 Mar 2017 - 16:01

» Le Grand Orchestre du Tricorne
par Dominique D Mer 11 Jan 2012 - 11:07

» Skip The Use
par Dominique D Mer 21 Déc 2011 - 10:00

» Flying Pooh
par Dominique D Mer 19 Oct 2011 - 6:18

» ALLAIN LEPREST
par chantal Sam 20 Aoû 2011 - 15:01

» Message pour tous
par Mimi Dim 29 Mai 2011 - 23:33

» The Strokes
par Mimi Mar 10 Mai 2011 - 1:19

» Louis Ville
par anfantin Sam 9 Avr 2011 - 22:40

» Sanseverino
par Mimi Ven 8 Avr 2011 - 0:10

» Courir les Rues
par Swinging Sam 26 Mar 2011 - 10:55

» Anglo Dinelo
par Mimi Ven 25 Mar 2011 - 6:46

» Genesis
par Mimi Dim 20 Mar 2011 - 23:48

Voir mes statistiques SG
*
Cliquez sur le logo SG pour consulter les statistiques du forum

Partagez | 
 

 Anne Sylvestre, le Jubilé

Aller en bas 
AuteurMessage
Fanfan
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 525
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Anne Sylvestre, le Jubilé   Mer 3 Oct 2007 - 21:17

Dimanche 30 septembre : dernier concert d'Anne Sylvestre qui fêtait son Jubilé (50 ans de chansons) au Trianon.

On a souvent appelé Anne Sylvestre le "Brassens en jupons" (même verve, même amour de la langue française). Certains connaissent ses Fabulettes qui ont enchanté toute une génération d'enfants mais aucune de ses 300 chansons pour adultes ! Pour d'autres, comme moi, c'est la grande soeur qui, dans les années 70 , mettait des mots sur des sujets encore sensibles comme l'avortement, la condition féminine, etc ... Un humour décapant, de beaux textes parfois mélancoliques mais des musiques un peu monotones ... Une chanteuse engagée qu'on écoutait avec ferveur.
Dimanche, j'ai retrouvé un peu de cette ferveur au Trianon. Certaines chansons anciennes ont été reprises en choeur par le public (beaucoup de petites soeurs un peu grisonnantes, quelques jeunes amateurs de fabulettes et sûrement aussi pas mal de "vieilles instits" Wink ). Un dernier concert prolongé par de nombreux rappels, des fleurs, des larmes, bien sûr mais aussi par des moments très émouvants comme la lecture d'un texte par le comédien Philippe Avron et l'apparition sur scène de nombreux artistes venus lui rendre hommage en chantant avec elle "T'en souviens-tu la Seine ?" Je n'ai pas compris tous les noms mais il y avait Alain Leprest, Véronique Pestel, Isabelle Mayereau, Xavier Lacouture, Michèle Bernard et Jofroi . Dans la salle le public chantait aussi. Un beau moment de partage ...

https://www.dailymotion.com/video/xkp5l_sylvestreten-souvienstu-la-seine

Les gens qui doutent

Paroles et Musique: Anne Sylvestre 1977


J'aime les gens qui doutent
Les gens qui trop écoutent
Leur coeur se balancer
J'aime les gens qui disent
Et qui se contredisent
Et sans se dénoncer

J'aime les gens qui tremblent
Que parfois ils ne semblent
Capables de juger
J'aime les gens qui passent
Moitié dans leurs godasses
Et moitié à côté

J'aime leur petite chanson
Même s'ils passent pour des cons

J'aime ceux qui paniquent
Ceux qui sont pas logiques
Enfin, pas comme il faut,
Ceux qui, avec leurs chaînes,
Pour pas que ça nous gêne
Font un bruit de grelot

Ceux qui n'auront pas honte
De n'être au bout du compte
Que des ratés du coeur
Pour n'avoir pas su dire
"Délivrez-nous du pire
Et gardez le meilleur"

J'aime leur petite chanson
Même s'ils passent pour des cons

J'aime les gens qui n'osent
S'approprier les choses
Encore moins les gens
Ceux qui veulent bien n'être
Qu'une simple fenêtre
Pour les yeux des enfants

Ceux qui sans oriflamme,
Les daltoniens de l'âme,
Ignorent les couleurs
Ceux qui sont assez poires
Pour que jamais l'Histoire
Leur rende les honneurs

J'aime leur petite chanson
Même s'ils passent pour des cons

J'aime les gens qui doutent
Et voudraient qu'on leur foute
La paix de temps en temps
Et qu'on ne les malmène
Jamais quand ils promènent
Leurs automnes au printemps

Qu'on leur dise que l'âme
Fait de plus belles flammes
Que tous ces tristes culs
Et qu'on les remercie
Qu'on leur dise, on leur crie
"Merci d'avoir vécu

Merci pour la tendresse
Et tant pis pour vos fesses

Qui ont fait ce qu'elles ont pu".


Dernière édition par le Mer 3 Oct 2007 - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swinging
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2013
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Anne Sylvestre, le Jubilé   Mer 3 Oct 2007 - 21:29

elle est en spectacle à Saint Germain en Laye avec AMélie les crayons, il est question qu'elle sorte du piano magique, et le petit Aldebert a chanté avec elle pour une soirée.

Moi, j'aime pas sa voix, c'est pour moi la chanson des vieilles instits. indecis en plus je l'ai entendue renier ce qu'elle avait fait avec Boby Lapointe et ça je pardonne pas, je la préférai en madame la fée monkey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swinging.blog4ever.com
Fanfan
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 525
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Anne Sylvestre, le Jubilé   Jeu 4 Oct 2007 - 20:27

"Elle a la force des fleuves, la violence des pommes acides, la beauté de ceux qui aiment. Elle aura été douloureusement libre, mais vraiment libre :

« Je veux contre toi toujours me heurter.
Laisse, laisse-moi tous les précipices
que sous mes pas l'amour va susciter.
Je n' veux pas de pont, je veux des rivières,
je veux des torrents où tourbillonner.
Je veux cette vie, je la veux entière,
même si mon cœur y doit suffoquer ». (Tiens-toi droit)


« Ma seule chaîne est celle d'un puits
J'ai l'âge des fontaines
L'humeur du temps qui change et fuit
La patience des graines
Quatre saisons filant sans bruit
Le jour et puis un jour la nuit
La mort et puis Que la terre me prenne ».

Pour toujours elle sera notre porteuse d’eau, et c’est la tendresse qui colle à ses sabots. Anne qui a l’âge des fontaines, nous sommes aussi bien tes amis d’autrefois que de maintenant. Un jour on comprendra ce qui couvait d’amour et de révolte dans ses superbes paroles ; elle qui aura écrit pour ne pas se dédire, pour ne pas se défaire. Les combats de la liberté, celle des femmes ("non, tu n'as pas de nom"), de l'humanité simple et humble, de ces gens qui rient , qui pleurent et qui trop souvent ne savent pas que l'amour commence en aimant son voisin.
Trop frangine, trop copine pour que nous voyions vraiment maintenant son ombre immense dans le royaume de la chanson, son temps viendra.
Fleuve patient, large et lent, Anne Sylvestre est simplement faite d’amour et de mots, d'arbres verts autour d'elle enroulés.
Sources claires des émotions et de l'ironie des choses de la vie, Anne Sylvestre est juste, juste dans sa musique, juste dans ses paroles ciselées artisanalement, copeau de tendresse après copeau de tendresse."
Esprits Nomades
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franca
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 178
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Anne Sylvestre, le Jubilé   Ven 5 Oct 2007 - 8:55

Merci pour ce bel article, ça tombe bien, je vais la voir le 30 octobre. Pourtant, il y a tellement longtemps que je ne l'ai plus écoutée. C'est comme un vieux pull qu'on ressort de l'armoire un matin d'automne en se disant "Tiens! je l'avais oublié celui-là, il me va pas si mal, j'aime bien sa couleur... et en plus il tient chaud!"

A l'époque, je n'étais pas encore instit, ni vieille,Wink elle faisait partie du paysage et je me souviens avoir été laissée à distance par... des chansons pour enfants... c'est possible? A relire les textes maintenant, la maturité aidant, je vois qu'il y a des choses à redécouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanfan
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 525
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Anne Sylvestre, le Jubilé   Ven 5 Oct 2007 - 13:00

Oui, tu as raison. Elle faisait partie du paysage, tout comme Brassens et d'autres. Mais ces deux-là, il me semble qu' ils étaient comme deux chênes magnifiques et rassurants autour desquels poussaient plein d'autres petits arbres . Quand je pense qu'ils vont disparaître un jour du paysage, ça me fait froid dans le dos ... Je suis persuadée que dans 20 ans, ils auront sombré dans l'oubli comme la plupart des grands noms de la chanson française. Shit Et ceux qui voudront prendre la relève, arriveront-ils à émerger ? Le talent ne suffit plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franca
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 178
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Anne Sylvestre, le Jubilé   Jeu 1 Nov 2007 - 1:54

S'il vous plaît
Soyez comme le duvet
Soyez comme la plume d'oie
Des oreillers d'autrefois
J'aimerais
Ne pas être portefaix
S'il vous plaît
Faites vous léger
Moi je ne peux plus bouger

Je vous ai porté vivant
Je vous ai porté enfant
Dieu comme vous étiez lourd
Pesant votre poids d'amour
Je vous ai porté encore
A l'heure de votre mort
Je vous ai porté des fleurs
Je vous ai morcelé mon coeur

Quand vous jouiez à la guerre
Moi je gardais la maison
J'ai usé de mes prières
Les barreaux de vos prisons
Quand vous mourriez sous les bombes
Je vous cherchais en hurlant
Me voilà comme une tombe
Avec tout le malheur dedans

Ce n'est que moi
C'est elle ou moi
Celle qui parle
Ou qui se tait
Celle qui pleure
Ou qui est gaie
C'est Jeanne d'Arc
Ou bien Margot
Fille de vague
Ou de ruisseau

C'est mon coeur
Ou bien le leur
Et c'est la soeur
Ou l'inconnue
Celle qui n'est
Jamais venue
Celle qui est
Venue trop tard
Fille de rêve
Ou de hasard

Et c'est ma mère
Ou la vôtre
Une sorcière
Comme les autres

... c'était ce soir, au théâtre Beausobre, en premier rappel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tacha
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Anne Sylvestre, le Jubilé   Jeu 1 Nov 2007 - 19:32

Anne Sylvestre...
c'est toute mon enfance....
quand j'étais petite, je n'écoutais pas Dorothée ou Goya...mais elle...
j'étais fascinée par les textes...
je réfléchissais des heures entières sur le panier de pommes, le sapin ou encore cette fille qui doit tout donner pour monter les marches de l'escalier....

j'ai toutes mes vieilles cassettes...et je les fais écouter à mes enfants....
Et quand je les entends chanter... ça me fait du bien... et j'ai le sentiment d'avoir fait quelque chose de bon....

la vie est bizarre parfois...
mais tellement merveilleuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franca
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 178
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Anne Sylvestre, le Jubilé   Ven 9 Nov 2007 - 20:28

Quand elle apparaît sur scène, tout en noir, délicate et légèrement penchée vers l’avant, elle touche au cœur sans attendre. On lit le poids des ans, qui ont marqué sans alourdir ni abîmer, le poids du temps qui a passé, creusant des traces, belles encore. Les yeux clairs percent et surgit alors l’ancien portrait, ce qu’elle a été, les pochettes de disque écornées.

Vous êtes zen !

Oui, le ton est donné, soufflons et glissons sur nos sièges, détendons-nous ! La voix a changé, plus grave, parfois éraillée et, tout à coup, des éclats plus clairs et les souvenirs qui remontent.

Presque deux heures pour redecouvrir Anne Sylvestre. Un hasard du calendrier avait déjà chatouillé ma mémoire discographique, deux semaines plus tôt. Yvette Théraulaz a écrit et joué, chanté, Histoire d’elles. Histoire d’une vie, d’une mère, de sa fille et des femmes. Ma fille y a découvert des chansons d’Anne Sylvestre et nous avons vibré ensemble en écoutant Une sorcière comme les autres, une mère et sa fille.

Comme les couples qui repartent « de zéro », j’ai fait de même l’autre soir, nettoyé la mémoire et reconstruit chanson après chanson ce bel univers, touchée par ce parcours de femme. Le ton est plus ironique, moins mordant, il y a de la distance, de l’humour. Beaucoup de chair, d’émotions et de tendresse.

On dit que Lazare et Cécile
se sont mariés cette nuit
dans la lumière fragile
des heures d'après minuit.
On dit qu'au creux de la mare
la lune en deux se brisa,
formant deux anneaux bizarres
qu'ils se glissèrent au doigt.

Lorsqu'ils ont couru ensemble,
le vent leur fit un manteau.
Moi, qui ne dormais pas, j'en tremble
de les avoir vus si beaux.
Toi, Cécile, toi, Lazare,
apprenez à votre enfant
que jamais on ne sépare
ceux qui s'aiment simplement


Vulnérable, par moments, elle s’appuie tendrement sur son pianiste, effleure le piano, cherche des appuis, légers et chante

En scène
C'est la vie mais pas tout à fait
C'est une apparence, un reflet
A peine
Comme si juste on attendait
Que ce moment presque parfait
Survienne
C'est une quête si fragile
Qu'un souffle peut la déranger
C'est une fée aux pieds d'argile
C'est un éclat c'est un danger
Mais c'est l'espérance opiniâtre

Y a-t-il une vie après le théâtre ?


Il y a du jubilé, en tout cas. Et lorsque, en premier rappel, elle revient tranquille, sobrement éclairée et chante, presque a capella…

C'est mon coeur
Ou bien le leur
Celle qui est
Dans son printemps
Celle que personne
N'attend
Et c'est la moche
Ou c'est la belle
Fille de brume
Ou de plein ciel

Et c'est ma mère
Ou la vôtre
Une sorcière
Comme les autres

S'il vous plaît
Faites vous léger
Moi je ne peux plus bouger

Nous ne bougeons plus, la gorge nouée. Au premier rang, plein centre, il y a Yvette Théraulaz qui l’écoute, elle qui nous fit vibrer avec ces mots quelques jours plus tôt. Je n’ai retrouvé sur aucun des enregistrements d’Anne Sylvestre une version qui effleure l’interprétation qu’elle nous a offerte ce soir-là. Cadeau. Merci.

J’ai trouvé cette femme magnifique, touchante, forte de ces combats, apaisée peut-être. La salle a applaudi, longtemps, sans bouger, comme pour absorber encore le trop plein d’émotions. Une belle soirée, des souvenirs pour tenir chaud les soirs d’hiver.


Dernière édition par le Sam 10 Nov 2007 - 0:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris 83
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 218
Localisation : Provence
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Anne Sylvestre, le Jubilé   Ven 9 Nov 2007 - 20:57

" S'il vous plaît
Soyez comme le duvet,
Soyez comme la plume d'oie
Des oeillers d'autrefois"...

Bel hommage à Anne Sylvestre!Elle le mérite grandement...
C'est bien joli ce que tu dis de cette grande dame de la chanson... Bien sûr, on pense à Barbara...Mais Anne Sylvestre a sa place au Panthéon de la Chanson! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanfan
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 525
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Anne Sylvestre, le Jubilé   Ven 9 Nov 2007 - 21:18

Ce qui m'étonne toujours, c'est le charisme incroyable de certains artistes. Ce qu'ils arrivent à transmettre dès le début de leur concert, par leur seule présence et dès les premières paroles. Je l'ai ressenti pour Anne Sylvestre, comme pour Michel Jonasz et quelques autres. Une émotion très forte qui prend toute la place et envahit la salle en un clin d'oeil ...
Merci, Franca, pour ce compte-rendu. wavey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris 83
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 218
Localisation : Provence
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Anne Sylvestre, le Jubilé   Ven 9 Nov 2007 - 21:49

Je pense aimer ses belles chansons depuis mon adolescence! et j'aime surtout le 33 tours de ses plus célèbres ! je pense aux " Beaux enfants"... ou à la chanson où elle dit:
" Je monte jusqu'au géranium
Je sais que je le trouve
Sa fleur est belle et fraîche comme
le bonheur que j'éprouve..."
Et aussi " Merci, Oh Merci" et "Les Cathédrales".

Je vais réviser mon Anne Sylvestre qui aime Aldebert et Amélie les Crayons! Smile

Elle a renié les chansons avec Bobby Lapointe? ça c'est indecis incroyable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franca
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 178
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Anne Sylvestre, le Jubilé   Dim 23 Déc 2007 - 1:42

J'ai entendu ce matin une interview rare d'Anne Sylvestre, ici
http://www.rsr.ch/la-1ere/la-smala#samedi (cela commence après 10 minutes d'émission et dure 20 minutes).

Il y a très longtemps que je ne l'avais pas entendue se raconter, j'ai appris beaucoup de choses en peu de temps d'émission, elle se livre avec franchise et pudeur et certains propos éclairent ses textes. Prenez le temps de l'écouter!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anne Sylvestre, le Jubilé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anne Sylvestre, le Jubilé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anne Sylvestre
» Anne Sylvestre
» Anne Sylvestre- Les gens qui doutent
» une 'tite chanson pour Louisa
» [Anne-Sophie Silvestre] Chevalier d'éon, agent secret du roi, tome 1 : Le masque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Diem :: Musique :: Concerts, Festivals, Emissions musicales-
Sauter vers: