ConnexionS'enregistrerAccueilPortailRechercherCalendrierFAQMembresGroupesGalerie
Derniers sujets
» Ce que tu écoutes en ce moment...
par Dominique D Mar 28 Mar 2017 - 16:01

» Le Grand Orchestre du Tricorne
par Dominique D Mer 11 Jan 2012 - 11:07

» Skip The Use
par Dominique D Mer 21 Déc 2011 - 10:00

» Flying Pooh
par Dominique D Mer 19 Oct 2011 - 6:18

» ALLAIN LEPREST
par chantal Sam 20 Aoû 2011 - 15:01

» Message pour tous
par Mimi Dim 29 Mai 2011 - 23:33

» The Strokes
par Mimi Mar 10 Mai 2011 - 1:19

» Louis Ville
par anfantin Sam 9 Avr 2011 - 22:40

» Sanseverino
par Mimi Ven 8 Avr 2011 - 0:10

» Courir les Rues
par Swinging Sam 26 Mar 2011 - 10:55

» Anglo Dinelo
par Mimi Ven 25 Mar 2011 - 6:46

» Genesis
par Mimi Dim 20 Mar 2011 - 23:48

Voir mes statistiques SG
*
Cliquez sur le logo SG pour consulter les statistiques du forum

Partagez | 
 

 Nostalgie du rock des années 70

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marie57
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Près d'une note de musique...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Nostalgie du rock des années 70   Mer 16 Avr 2008 - 14:27

A cette époque j'étais jeune et c'était surtout notre sœur aînée qui nous ramenait les disques…Il y avait le groupe " It's a beautiful day " avec notamment " White bird " C'est marrant comme je me souviens parfaitement de ce morceau. C'était du rock psychédélique de San Francisco au même titre que Jefferson Airplane, Grateful Dead…



White bird:

http://youtube.com/watch?v=N0J77CRMeTA&feature=related

Petit souvenir vers les Jefferson Airplaine:


http://www.dailymotion.com/video/x14k5l_jefferson-airplane-white-rabbit_music

wavey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Mer 16 Avr 2008 - 21:20

j'étais plus Deep Purple que Jefferson Airplaine... perso... Wink

merci Marie pour ce retour en arrière... ça fait du bien Wink





et bien d'autres... comme la plus connue Rolling Eyes


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Mer 16 Avr 2008 - 22:34

une liste non exhaustive de groupes que ces quelques morceaux de musique évoquent pour moi, une bonne période musicale...


AC/DC, Queen, les Doors, Bob Marley, les Clash, Genesis, Deep purple, Jethro Tull, Pink Floyd, Yes, Janis Joplin, ZZ Top, Led Zeppelin, Queen, Scorpions, Supertramp, Eagles, The Stooges, Van Halen... etc, etc...

Si ça évoque quelque chose pour vous... je serais ravie d'évoquer cette période et de partager ce moment de nostalgie... Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie57
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Près d'une note de musique...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Ven 18 Avr 2008 - 17:40

Je vais un peu continuer. Je ne sais pas si je peux sur ce post…ou ouvrir un autre sujet ? A vous de voir...

A cette époque, la jeunesse américaine s'engage contre l'insoutenable guerre du Vietnam. C'est l'époque du : " Peace and love ". avec notamment deux festivals:



Pour les observateurs de l’époque, deux ans avant Woodstock, ce festival de Monterey s’avère bien supérieur musicalement au premier, malgré une notoriété moindre. Pendant " trois jours de paix, de musique et d’amour ", du 16 au 18 juin 1967, il réunit 40 000 personnes dans un champ à 180 km au sud de San Francisco. Les images de Pennebaker, qui filme le festival, révèlent une atmosphère bon enfant entre les participants, souvent défoncés à l’acide.
Le producteur et un des membres du groupe californien des Mama’s and the Papa’s sont à l’origine du projet, organisé pour aider des associations caritatives. Il n’en coûte qu’un dollar pour écouter de la musique debout. L’affiche rassemble de nombreux groupes phares du moment : les Mama’s and the Papa’s bien sûr ; les folkeux Simon and Garfunkel ; le sitariste indien Ravi Shankar, seul musicien payé, qui demande à une assistance médusée de ne pas fumer pendant ses 3heures de raga ; les Who qui fracassent leurs instruments sur scène au grand dam du public ; le Canned Heat et les Byrds, tous deux dans un jour sans ; Scott Mckenzie, auteur de l’hymne hippie " San Francisco "…


http://www.youtube.com/watch?v=TlQCuq-eezg&feature=related

http://www.wat.tv/video/monterey-pop-festival-1967-ebft_dgi5_.html

Source:

http://lire-ecouter-voir.blogspot.com/2008/02/1967-le-festival-de-monterey-et-lapoge_9489.html


Dernière édition par Marie57 le Ven 18 Avr 2008 - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie57
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Près d'une note de musique...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Ven 18 Avr 2008 - 17:53

Festival de Woodstock 1969 :


C'est le festival qui a le plus marché. Leur slogan :

" Trois jours de paix et de musique. Des centaines d'hectares à parcourir. Promène-toi pendant trois jours sans voir un gratte-ciel ou un feu rouge. Fais voler un cerf-volant. Fais-toi bronzer. Cuisine toi-même tes repas et respire de l'air pur ".


LA CONTESTATION AMERICAINE CONTRE LA GUERRE DU VIETNAM:
Le mouvement hippy éclôt et mûrie dans une Amérique en pleine lutte contre la guerre que mène son propre pays. C'est une " nouvelle " jeunesse qui naît... à Woodstock notamment.
Le rock n'eut jamais autant de succès, l'Amérique ne fut jamais autant critiquée.


NAISSANCE ET IMPACT DU MOUVEMENT HIPPIE

Les pays occidentaux opèrent des mutations et la société traditionnelle est remplacée par la société de consommation de masse. Les valeurs, qui autrefois étaient centrées sur la stabilité et la famille, sont désormais dépassées devant l'évolution des mentalités, la libéralisation des mœurs, l'individualisme ou encore la féminisation. L'augmentation du progrès technique et la recherche médicale assurent aux individus de meilleures conditions de vie : L'hédonisme s'impose aux yeux de tous et la diffusion des loisirs et des activités culturelles, à tous les degrés de la société, concrétise la théorie, jusque là utopique de la moyennisation.
Cependant devant cette apparente vitrine de prospérité, des fissures se creusent plus insidieusement et en profondeur. Le Maccarthysme, qui fait rage, restreint quelque peu les idéaux de paix et de liberté. Le fait le plus marquant reste sans conteste la guerre du Vietnam qui scandalise la population par son extrême cruauté.
Mais ou est donc ce monde rêvé qui semblait à portée de main ? Cette guerre a l'effet d'une désillusion et va pousser toute une génération à lutter contre la violence et à prôner les droits de l'Homme. Voici, en gros, les germes du mouvement hippy.
En rupture avec l'époque de leurs parents qui ont connu la dépression et la Seconde Guerre Mondiale, cette génération de " baby boomer " a donné une vitalité sans précèdent à la société américaine.

L'été 69 , et plus particulièrement le festival de Woodstock ( du 15 au 18 août ) marque donc la rupture avec les sixties dorées. En effet, tandis que 500 000 jeunes américains sont perdus pendant la tragique Guerre du Vietnam, 500 000 autres, accompagnés de 40 groupes de musiciens, se rassemblent pour participer à une grande-messe psychédélique et fraternelle, pour trois jours de " paix, de musique et d'amour ". Etudiants pour la plupart, ils étaient regroupés pour défendre leurs droits civiques et leur liberté, avec un seul mot d'ordre : " peace and love " et " peace now ! " ( La paix, tout de suite ! ) Les cheveux longs ramenés en queue de cheval, pied nus, portant des vêtements multicolores, ils se sont rassemblés pour des cérémonies paï ;ennes, affichant une toute nouvelle religion, qui mélange pacifisme, alcool, musique et drogue. Absolument tout était permis pendant ce festival ... Woodstock fut le plus grand concert jamais donné. Il est aussi est surtout extrêmement symbolique ; d'abord parce qu'il fut gratuit et puis c'est là où les contestations s'expriment : contre la guerre, mais aussi contre la discrimination raciale. ... L'opinion des gens à propos de ce festival est très partagé : certains condamnent ce " merdier ", ce " festival de drogué ", d'autres au contraire sont fiers, c'est " quelque chose de bien "
C'est vrai que les conditions hygiéniques sont déplorables ( pluie, pas de toilettes ... ) mais " la force de la musique l'emporte " dit on. La musique c'est effectivement à Woodstock, ce qui compte ... . Woodstock, c'est aussi l'idéal hippie de la vie en communauté, sans pudeur, sans honte, sans tabou. Joan Sebastian crie à la foule " nous sommes en train de réaliser nos rêves " et effectivement, c'est quelque chose d'assez exeptionel !

Ce festival rassemble les plus grands chanteurs, à la fois des chanteurs de rock et des chanteurs folks. Jefferson Airplane, Jimi Hendix et Janis Joplin, le regroupement mythique du 20ème siècle, et The Grateful Dead jouent du rock psychédélique tandis que les chanteurs folks tels que Dylan, Country Joe, Joan Baez et Joni Mitchell entonnent leurs chansons à une foule immense ...

De Woodstock, un des plus grands chanteurs, Arlo Guthrie, dira : " Woodstock was not the sex, drugs, and rock'n'roll. it was civil rights ; it was Vietnam War ; it was youth power ; it was the nation coming together ... How are we gonna tell those people in Vietnam how to live if we can't treat our own peaple right over here ? And what about sending peaple who's too young to vote about it ? And why is it some guy can go out and get shot for their country and can't go down and have a beer for their country ? "
" Woodstock, ce n’est pas seulement le sexe, la drogue et le Rock’n’roll. C’est aussi les Droits civiques ; c’est la guerre du Vietnam, c’est la prise de pouvoir de la jeunesse, c’est le rassemblement de la nation ... . Comment allons nous dire à ces vietnamiens comment vivre si nous ne sommes pas capables de traiter convenablement notre peuple ? Au nom de quoi envoyer des gens se faire tuer alors même qu’ils sont trop jeunes pour décider de leur sort en votant ? Et comment se fait-il qu’un type puisse aller se faire tuer pour son pays alors qu’il ferait mieux d’aller boire une bière pour son pays ? " Source AC Versailles


Youtube a vraiment beaucoup de vidéos sur ce festival mythique:

http://youtube.com/results?search_query=woodstock+1969&search_type=

Un article intéressant sur le mouvement hippie des années 60:

http://www.arte.tv/fr/art-musique/summer-of-love/Interviews/1604686.html

Bon week-end wavey

Marie-Jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tacha
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Ven 18 Avr 2008 - 23:08

Mimi a écrit:
une liste non exhaustive de groupes que ces quelques morceaux de musique évoquent pour moi, une bonne période musicale...


AC/DC, Queen, les Doors, Bob Marley, les Clash, Genesis, Deep purple, Jethro Tull, Pink Floyd, Yes, Janis Joplin, ZZ Top, Led Zeppelin, Queen, Scorpions, Supertramp, Eagles, The Stooges, Van Halen... etc, etc...

Si ça évoque quelque chose pour vous... je serais ravie d'évoquer cette période et de partager ce moment de nostalgie... Wink

t'as dit 2 fois Queen......héhé....


Another One Bites the Dust....

_________________
"I saw the best minds of my generation destroyed by madness..." Allen Ginsberg - Howl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Sam 19 Avr 2008 - 18:10

mdr... ah ce Freddie Mercury... quel talent !
Woodstock...
Aujourd'hui encore ce festival reste une référence... tous ces groupes réunis, ce monde réuni, etaient une magnifique démonstration d'un "ras le bol" collectif... et plutôt que manifester dans les rues, en incendiant ou pillant, chose que l'on peut voir aujourd'hui, ce festival etaient suffisemment "parlant"...
pour les politiciens de l'époque, comprendre que la génération n'était pas d'accord avec leur société d'avenir devenait une évidence...
malheureusement, aujourd'hui... les enfants, voire même les petits enfants de ces rebelles sont formés sur une génération consommation , et tout ça ne leur évoque rien...
intéressant ce sujet...

PS: on le laisse là pour le moment Marie... on le divisera quand plus personne ne le lira... Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Dim 27 Avr 2008 - 19:40

quelques morceaux divinement bon, enfin perso que j'écoute en ce moment... on verra plus tard pour dissocier le sujet Jethro Tull de cette... nostalgie... dans les années Wink




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tacha
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Dim 27 Avr 2008 - 22:58

Mimi a écrit:
et un peu plus de ta génération Tacha... Wink

désolée, pas de lecteur, juste un lien : http://fr.youtube.com/watch?v=T05OsOUin0w

euh.....
pas super fan mais merci quand même.....
le brush plaisait à ma mère
les synthé plaisaient à mon père.....
en fait....
c'était un truc consensuel pas trop violent admis à la maison et que j'écoutais officiellement en leur présence pour les rassurer....
Sinon c'est une bonne chanson....

monkey monkey monkey monkey

perso je préfère les WHO..... bravo bravo bravo
surtout l'album Who's next précédemment cité dans le post d'avant.....
un album que j'écoute régulièrement ....mais ça je l'ai déjà dit.....mdr monkey

sinon j'ai toujours été fascinée par la bouche de Steven Tyler.....
shaking shaking shaking

_________________
"I saw the best minds of my generation destroyed by madness..." Allen Ginsberg - Howl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tacha
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Dim 27 Avr 2008 - 23:17

sinon ma génération c'était plutôt ça.....
le death metal.....
j'ai d'abord commencé par ça...
en fait...

rien que pour vous
sur NPA....
j'écoute encore cette chansnon en boucle....

REFUSE OR RESIST......


_________________
"I saw the best minds of my generation destroyed by madness..." Allen Ginsberg - Howl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tacha
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Dim 27 Avr 2008 - 23:20

sinon j'écoutais à fond ça aussi.....



Black sabbath.....

_________________
"I saw the best minds of my generation destroyed by madness..." Allen Ginsberg - Howl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tacha
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Dim 27 Avr 2008 - 23:24

ça aussi....
qu'est-ce qu'elle est belle cette chanson...
surtout cette version .....
......

J'adore ce groupe...

Alice In Chains....



Love hate Love ..... une chanson douce ... si si..

shaking

_________________
"I saw the best minds of my generation destroyed by madness..." Allen Ginsberg - Howl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tacha
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Dim 27 Avr 2008 - 23:26

Et puis ça aussi....
Grande fan d'Alice Cooper moi.....

http://fr.youtube.com/watch?v=-1c14Z0YUTU

qu'est ce que j'ai pu l'écouter celle là....

shaking

_________________
"I saw the best minds of my generation destroyed by madness..." Allen Ginsberg - Howl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tacha
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Dim 27 Avr 2008 - 23:40

J'adore ce sujet nostalgie....

A la fin des années 80, mes parents ignoraient largement que j'écoutais Nina.......



_________________
"I saw the best minds of my generation destroyed by madness..." Allen Ginsberg - Howl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tacha
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Dim 27 Avr 2008 - 23:42

Que de chemin parcouru................

monkey monkey monkey monkey monkey




monkey monkey monkey monkey monkey monkey monkey monkey monkey monkey monkey monkey monkey


le pire c'est que j'écoute encore tout ça....

merci pour cette soirée nostalgie...
shaking

_________________
"I saw the best minds of my generation destroyed by madness..." Allen Ginsberg - Howl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Lun 28 Avr 2008 - 16:03

Nina!!! monkey monkey monkey monkey ...euh, tu avais quel âge?

"I love you, I love you, I love you!"....mélange détonnant de Michael Jackson, Dali et Lio? monkey monkey monkey monkey ..






batman

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Dim 4 Mai 2008 - 16:05

Alice Cooper, Nina Simone... et les Doors ou the Who... ya un beau mélange là...
mais bon, comme j'ai divisé un peu le sujet... on va s'y retrouver...
Les fans d'Alice Cooper s'y retrouveront, et les adeptes d'une autre forme de rock comme moi, s'y retrouveront aussi... le mélange des genres a souvent du bon, mais là, c'était la zizanie... Wink

allez un bon petit Doors pour rappeler le distinguo entre Alice et Nina et ce rock là... Wink



non pas que je n'aime pas ces demoiselles, mais dans le même sujet sur Jethro tull, ça faisait brouillon... Woodstock, Jimy Hendrix, ça allait encore... mais là, on a fait un beau méli-mélo des genres... Smile
Donc un sujet Rock des années 70, me semble plus approprié... même si on dévie sur les années 80... je suis puriste, faut pas m'en vouloir... monkey

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tacha
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Lun 5 Mai 2008 - 9:50

désolée..... oops.....shaking shaking shaking shaking

_________________
"I saw the best minds of my generation destroyed by madness..." Allen Ginsberg - Howl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie57
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Près d'une note de musique...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Mer 7 Mai 2008 - 21:01

Bon, je vais peut-être faire un petit hors sujet car ce n'est pas vraiment du rock, mais j'ai découvert à cette époque-là la folksong music, celle issue de Greenwich Village avec Woody Guthrie, Bob Dylan, Joan Baez..Pete Seeger…

Greenwich Village, quartier résidentiel de Manhattan à New York, devient le grand centre de la renaissance de la scène folk. Son principal point de rencontre est le Folklore Center, fondé en 1957 par Izzy Young. Dès son arrivée, Boy Dylan participe à une soirée "Hootenanny" (scène ouverte à tous pour quelques chansons) et interprète des chansons de Woody Guthrie. Il y joue beaucoup et plus tard compose ses chansons inspirées par la vie New-Yorkaise. Izzy Young y produit le premier concert en tant que professionnel de Dylan. Le quartier accueille également des poètes, des artistes peintres et toute une multitude de personnes qui recherchent une nouvelle identité culturelle et un autre mode de vie. Greenwich Village avec ses nombreux bars devient pour ses chanteurs un lieu de rencontre et d’expression libre et verra la naissance de nombreuses célébrités.


Mais j'ai envie de vous parler d'un chanteur moins connu en France. Sa voix résonnait aussi dans la maison. Je ne sais pas si Townes Van Zandt fréquentait Greenwich Village…

Townes Van Zandt fait figure d'image culte du poète troubadour, mort à 52 ans d'une attaque cardiaque…
Il fait partie de ces poètes maudits et incompris, délivrant une musique folk aussi belle que décharnée:



Son myspace:

http://www.myspace.com/townesvanzandtcentral

Un autre myspace:

http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendID=33958273

Une de ses chansons, sûrement la plus connue, reprise par de nombreux chanteur,notamment par Bob Dylan: Pancho and Lefty

http://fr.youtube.com/watch?v=LOzvGyv8ALo&feature=related

Je vous mets l'adresse d'un blog très complet sur sa vie et ses albums:

http://townesvanzandt.over-blog.com/

wavey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tacha
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Sam 24 Mai 2008 - 16:10

Britanya a écrit:
Nina!!! monkey monkey monkey monkey ...euh, tu avais quel âge?

"I love you, I love you, I love you!"....mélange détonnant de Michael Jackson, Dali et Lio? monkey monkey monkey monkey ..






batman

euh... 10 ans à peu près quand je l'ai découverte....elle en était pas à ses débuts.....mdr....
monkey monkey monkey monkey

_________________
"I saw the best minds of my generation destroyed by madness..." Allen Ginsberg - Howl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie57
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Près d'une note de musique...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Ven 13 Juin 2008 - 22:06


Sur ARTE:

Demain Samedi, 14 juin 2008 à 23:45 :Jimi plays Monterey ( 67 )


À Monterey en 67, Hendrix entre dans la légende avec un concert d'anthologie.



Eté 1966 : Jimi Hendrix fonde le Jimi Hendrix Experience, avec Noel Redding à la basse et Mitch Mitchell à la batterie. En 1967, ils enregistrent "Hey Joe", leur premier succès. En mai, la sortie de l'album "Are You Experienced" produit l'effet d'une bombe. Les jeunes Européens adoptent la coiffure bouclée et désordonnée du guitariste incomparable. Dans le même temps, Jimi Hendrix connaît le triomphe aux Etats-Unis, lors de sa prestation à Monterey, le 16 juin. L'occasion d'entendre "Hey Joe", "Wild Thing", "Foxed Lady", "Like a Rolling Stone", "Purple Haze", "The Cries Mary" ou "Rock Me Baby" et de voir Jimi terminer le concert en brûlant sa stratocaster. Un acte qui le transforma en icône aux Etats-Unis.
Enregistré le 18 juin 1967. Réalisation : D.A. Pennebaker et Chris Hegedus (USA, 1967-1986). 50 mn. Rediffusion.


L’île de Wight, Berkeley, Woodstock, Monterey… : les diffusions des concerts de Jimi Hendrix sur petit écran sont si fréquentes qu’on a l’impression de les avoir toutes vues. Mais peu importe, car celui-ci est sans aucun doute le meilleur. De retour au pays auréolé du succès que lui réserva l’Europe, le maître incontesté de la six-cordes se présente sur la scène du premier festival de l’ère hippie entouré du bassiste Noel Redding et du batteur Mitch Mitchell, avec un set tout simplement lumineux. Pour la petite histoire, Hendrix et les Who tirèrent à pile ou face pour savoir qui jouerait le premier. Le sort désigna les Who, dont la prestation – forcément sauvage – inspira au guitariste gaucher un " Je vais être obligé de mettre la gomme ! ". Ce qu’il fit sans se démonter.
Wild Thing, Foxy Lady, Rock me baby, Hey Joe (somptueux), When the wind cries Mary, Purple Haze, Like a rolling stone (" un petit truc de Bob Dylan avec lequel je vais vous casser les pieds pendant six ou sept minutes ") : le meilleur (ou presque) de son répertoire (créations et reprises confondues) défile ici dans des versions époustouflantes.
Et le show est à la hauteur de la musique. Pour rivaliser avec la bande à Pete Townshend, Jimi Hendrix sort le grand jeu. Il joue avec les dents avant de sacrifier sa Stratocaster, qu’il brûle puis brise en deux sous le regard perplexe d’un public pas encore habitué à ce genre de facéties. Un rite sonique un peu grand-guignolesque, mais qui, quarante ans après, laisse toujours sur le cul.
Frédéric Péguillan ( Télérama )

Samedi, 14 juin 2008 à 00:35: Shake ! Otis at Monterey ( 67 )



L'un des meilleurs concerts d'Otis Redding, six mois avant sa mort dans un accident d'avion.

En 1967, Otis Redding, 26 ans, est à l'apogée de sa carrière. Il vient de conquérir l'Europe et est en passe de s'imposer en Amérique comme le roi de la soul. Le 17 juin, il monte sur la scène du Festival de Monterey : c'est sa première grande occasion de jouer devant un public blanc. En moins de vingt minutes, sa voix puissante et chaleureuse fait chavirer la foule. Otis Redding interprète "Shake", "Respect", "I've been loving you too long", "Satisfaction" et "Try a little tenderness". Six mois plus tard, le 10 décembre 1967, il disparaît dans un accident d'avion.

Samedi, 21 juin 2008 à 00:50:
The Rolling Stones Rock 'n' Roll Circus (1968)




En 1968, les Stones convoquent la fine fleur musicale du Swinging London - The Who, Lennon, Clapton, Faithfull... - pour un show endiablé resté inédit durant près de trente ans. Les noces joyeuses du blues-rock déjanté et de l'outrance hippie.

Londres, décembre 1968. Sous le chapiteau du Rolling Stones Rock 'n' Roll Circus, le public, déjà très chaud, a revêtu des ponchos jaunes et orange. Tout le gratin musical du Swinging London est réuni. Très dandy sous ses habits de Monsieur Loyal, Mick Jagger annonce les réjouissances, un soupçon d'ironie dans la voix. "Vous connaissez Oxford Circus. Vous connaissez Piccadilly Circus. Voici le Rolling Stones Rock 'n' Roll Circus. Nous avons des spectacles, des sons et des merveilles pour régaler vos yeux et vos oreilles." Le show démarre par les gesticulations de flamant rose du chanteur chevelu de Jethro Tull qui interprète "Song for Jeffrey" sur un pied, en écho aux numéros de cirque qui entrecoupent le show...

Boeuf psychédélique
Fin 1968, les Rolling Stones, alors en proie à plusieurs crises - problèmes liés à la drogue, déclin de Brian Jones... - sont peu apparus en concert et doivent se montrer. Aidés par le réalisateur Michael Lindsay-Hogg, ils optent pour la création d'un show télévisé, que la BBC doit ensuite diffuser. Mais, déçu de sa prestation, le groupe décide de ne rien en montrer. Le film du concert ne sortira qu'en 1996... Superbement restauré, ce document nous replonge dans l'effervescence du Swinging London. Même les "miaulements" de Yoko Ono - diversement appréciés -, sous l'oeil enamouré de John Lennon, participent de l'atmosphère survoltée de ce gigantesque boeuf psychédélique. The Who, au sommet de leur forme, interprètent un rageur "A quick one (while he's away)" ; icône sexy aux yeux de braise, Marianne Faithfull entonne "Something better", une langoureuse ballade. Arrive ensuite The Dirty Mac, groupe d'anthologie formé pour l'occasion, réunissant John Lennon, Eric Clapton, Keith Richards et Mitch Mitchell, issu du Jimi Hendrix Experience. Ils livrent une magistrale version de "Yer blues". Mais le clou de la soirée, ce sont évidemment les Stones eux-mêmes. Bouche carnassière et déhanchement nerveux, Mick Jagger assure le show, électrisant salle et caméra. Peaufinant le blues-rock azimuté qui allait assurer son renouveau, le groupe enchaîne tubes et raretés - "Jumping Jack Flash", "Parachute woman", l'émouvant "No expectations" -, et se déchaîne durant "You can't always get what you want" et une version belliqueuse de "Sympathy for the devil". Ce show est aussi l'une des dernières apparitions des Stones avec Brian Jones, avec qui la rupture est imminente et qui mourra un an plus tard. Tenant parfaitement son rôle d'homme- orchestre malgré un air légèrement hagard, il confère à ce concert déjanté une aura tragique.

Voilà, si ça vous dit ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tacha
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Dim 15 Juin 2008 - 21:09

trop tard....
merci quand même
shaking

_________________
"I saw the best minds of my generation destroyed by madness..." Allen Ginsberg - Howl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie57
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Près d'une note de musique...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Lun 16 Juin 2008 - 16:35

Coucou Tacha!

Si le concert de Jimi Hendrix t'intéresse, il y a 2 rediffusions sur ARTE, l'une le 21 juin à 1h45, sûrement après le concert des Rolling Stones et l'autre le 4 juillet à 5h…

Tu peux écouter quelques concerts de Jimi Hendrix à l'adresse suivante, il suffit de s'inscrire :
http://concerts.wolfgangsvault.com/

Voici le lien direct vers son jeu de guitare fantasque et résolument fantastique:

http://concerts.wolfgangsvault.com/arr/jimi-hendrix/3342.html



wavey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Lun 16 Juin 2008 - 19:13

Je me suis endormie avant...du coup, j'ai oublié...il ne reste plus que l'enregistrement! Mad

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tacha
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   Mar 17 Juin 2008 - 23:04

Marie57 a écrit:
Coucou Tacha!

Si le concert de Jimi Hendrix t'intéresse, il y a 2 rediffusions sur ARTE, l'une le 21 juin à 1h45, sûrement après le concert des Rolling Stones et l'autre le 4 juillet à 5h…

Tu peux écouter quelques concerts de Jimi Hendrix à l'adresse suivante, il suffit de s'inscrire :
http://concerts.wolfgangsvault.com/

Voici le lien direct vers son jeu de guitare fantasque et résolument fantastique:

http://concerts.wolfgangsvault.com/arr/jimi-hendrix/3342.html



wavey

merci
shaking

_________________
"I saw the best minds of my generation destroyed by madness..." Allen Ginsberg - Howl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nostalgie du rock des années 70   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nostalgie du rock des années 70
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» DC DIRECT - SERGENT ROCK
» CONTROL d'ANTON CORBIJN
» [Musique]Rock des années 60
» Les brocantes de l'année 2010
» Nostalgie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Diem :: Musique :: Mosaïque-
Sauter vers: