ConnexionS'enregistrerAccueilPortailRechercherCalendrierFAQMembresGroupesGalerie
Derniers sujets
» Ce que tu écoutes en ce moment...
par Dominique D Mar 28 Mar 2017 - 16:01

» Le Grand Orchestre du Tricorne
par Dominique D Mer 11 Jan 2012 - 11:07

» Skip The Use
par Dominique D Mer 21 Déc 2011 - 10:00

» Flying Pooh
par Dominique D Mer 19 Oct 2011 - 6:18

» ALLAIN LEPREST
par chantal Sam 20 Aoû 2011 - 15:01

» Message pour tous
par Mimi Dim 29 Mai 2011 - 23:33

» The Strokes
par Mimi Mar 10 Mai 2011 - 1:19

» Louis Ville
par anfantin Sam 9 Avr 2011 - 22:40

» Sanseverino
par Mimi Ven 8 Avr 2011 - 0:10

» Courir les Rues
par Swinging Sam 26 Mar 2011 - 10:55

» Anglo Dinelo
par Mimi Ven 25 Mar 2011 - 6:46

» Genesis
par Mimi Dim 20 Mar 2011 - 23:48

Voir mes statistiques SG
*
Cliquez sur le logo SG pour consulter les statistiques du forum

Partagez | 
 

 Le doute et l'homme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Le doute et l'homme...   Lun 22 Aoû 2005 - 13:25

La philosophie, à son commencement, a une ambition extrême : chercher la vérité et vivre selon cette vérité. Or, il est paradoxal de constater que Socrate, avait cette devise : « Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien. » Et il passait le plus clair de son temps à discuter avec ses contemporains pour les amener à s’interroger sur leurs certitudes qu’il n’avait de cesse d’ébranler, ce pour quoi d’ailleurs il sera condamné à mort par le tribunal d’Athènes. Socrate nous montre comment le doute n’est pas incompatible avec la vérité mais qu’il peut aller avec elle, voire même qu’il lui est nécessaire. Comme l’écrit Montaigne : « Qui veut guérir de l’ignorance, il faut la confesser. » . Ce qui ne veut pas dire qu’il faille s’en contenter ! Car évidemment Socrate savait beaucoup de choses, mais il ne voulait pas s’appuyer sur l’autorité de son savoir pour imposer ses choix aux autres, il lui importait davantage que chacun entreprenne l’effort d’interrogation pour être capable de découvrir par lui-même les réponses (ou l’absence de réponses), et ainsi d’assumer pleinement et en toute responsabilité ses choix de vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Le doute et l'homme...   Lun 22 Aoû 2005 - 17:51

Je réponds...en m'appuyant d'abord sur cette phrase écrite par Catherine Clément:

La conscience de l'ignorance est le commencement du doute lequel conduit à la sagesse"

Elle rejoint les deux phrases citées précédemment.

Mais qu'est ce que le doute?

C'est une incertitude sur un fait, une personne, une crainte donc une ignorance pouvant entraîner un manque de confiance. C'est le doute spontané, ordinaire.

Chez les philosophes, il y a
-le doute sceptique. Celui qui doute de tout et n'avance pas...bien sûr celui qui n'avance pas, recule. Il peut être "l'ennemi des grandes entreprises" comme l'écrit Bonaparte.

- et le doute méthodique de Descartes, celui qui consiste à aboutir à la vérité..."Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien" dit Socrate...là, il y a une remise en cause, une ouverture sur l'autre, un cheminement éclairé et averti vers la vérité. C'est aussi une forme de tolérance dans l'acceptation de s'interroger et de remettre en cause ses propres certitudes.

Alors l'homme doit-il douter? Je dirais oui en me reposant sur deux phrases :

"Le fantisme est aveugle, il rend sourd et aveugle. Le fanatique ne se pose pas de questions, il ne connait pas de doute: il sait, il pense qu'il sait"de Elie Wiesel

Qui croit est heureux, qui doute est sage" Proverbe hongrois.

Maintenant, je pose une autre question. Y a-t-il une seule vérité aujourd'hui?
Le monde moderne ne peut pas avoir qu'une vérité...ce qui est vrai aujourd'hui ne sera plus forcément vrai demain. Ce monde bouge en permanence et le seul moyen de le suivre est de savoir garder son esprit en éveil, donc d'être capable de douter.

"Ceux dont j'admire le génie ne sont pas ceux qui connaissent les réponses mais ceux qui ont la force de vivre dans le doute, la curiosité d'affronter une multitude de questions" Mark Rylance

Voilà, maintenant, le doute ne doit pas être une obsession... mais plutôt un moyen d'avancer dans l'inconnu. C'est le moteur de la vie, pour une vie plus respectueuse.

Britanya.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visiteur
Invité



MessageSujet: le doute et l'homme...   Lun 22 Aoû 2005 - 18:40

Ce n'est pas l'endroit pour parler de ce que je fais en ce moment , mais c'est le seul endroit que j'ai trouvee ou en tant que "visiteur" et non inscrite , je peux m'exprimer. Bravo a vous "Mimi" vous etes vraiment forte...en effet le terme que j'ai utilisee en m'adressant a Michal et qui a sucite votre inerogation ."Michal ne doute jamais"...etc...n'est pas le terme adequat mais ...j'ecris avec le dictionnaire de francai en main. et je n'arrivais pas a trouver le terme plus approprie..il aurait ete plus juste de dire a la place :" ne te soucie pas trop "...oui! Cela aurait ete plus exacte , car...a props du doute: "Souvent, dans l'ordre des hommes choisis le doute.Ne doute pas de toi.Ne doute pas de la vie,de sa force et de son mystere.Ne doute pas de l'infini de l'univers.Ne doute pas de ceux que tu aimes.Ne doute pas de l'espoir ,qui est l'elan meme de la vie.Ne doute pas.ET POURTANT NE DOUTE PAS DE LA NECESSITE DE DOUTER. Car il est des entreprises humaines que rien ne peut dire d'abord juste.Et ne te fie pas a tes convictions d'un moment.Passe tes certitudes au crible du doute.Non pas pour t'empecher d'agir mais pour que ton action reste dans l'ordre de l'humain.SI tu t'echappais du doute,si tu transformais ce qui est domaine de l'homme en regne de Dieu,c'est a dire de l'absolu , alors commencerait la confusion .ET cette confusion est dangereuse. L'Histoire est pleine d'hommes qui ont jete sur ceux ,qui doutaient ou ne partagaient pas leur convictions, l'insulte,la condamnation ,la mort.Tu peux avoir tes certitudes en esprit et refuser ,le doute en toi :crois en ton Dieu ,crois en la justesse de ta foi.Mais tu dois des lors que tu entres dans l'ordre des hommes ,des lors que tu agis en homme avec ou contre des hommes , SOUMETTRE AU DOUTE CHACUNE DE TES ACTIONS." Martin Gray . L'enjeu n'est pas aussi important dans le cas ou je l'ai utilisee ,mais cela meritait l'interogation -j'avoue ! Pardon pour les fautes de Francais . Merci "Mimi" vous etes une personne interessante.Michal il me semble aura envie de vous "conquerir" ou plus tot "convencre" (je me mefie mentenant de terme que j'utilise...)
Revenir en haut Aller en bas
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Le doute et l'homme...   Mar 23 Aoû 2005 - 12:54

"Et pourtant, ne doute pas de la nécessité de douter..."

En effet, on peut considérer le doute comme inséparable, et même constitutif, de toute véritable entreprise philosophique. De Socrate à Descartes, en passant par les sceptiques, en effet, on retrouve ce doute.

Chez Socrate, le doute est synonyme de critique et de remise en cause de tout ce qui se présente comme savoir (définitif).

Chez les sceptiques, le doute est une attitude de suspens : on dit que, étant donné la nature de l'homme, on ne peut rien affirmer avec certitude, mais qu'on doit au contraire douter de tout.

Chez Descartes, on retrouve le même doute radical que chez les sceptiques, mais, avec un mélange du doute socratique : le doute radical sert à ne pas être dupe des opinions ou des faux savoirs; c'est une méthode qui sert à nous purger de nos illusions, et à atteindre la vérité, sans se précipiter.

Chez Kant, le doute est nécessaire au progrès de l'humanité.

Dans le cas d'un artiste, le doute est synonyme de remise en question, non pas de son talent, mais du meilleur moyen de l'exprimer...

Merci "invité" pour ta citation de Martin Gray...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Le doute et l'homme...   Mar 23 Aoû 2005 - 14:34

Je voudrais revenir ce que tu as dit, Ewka car c'est bien de toi qu'il s'agit, n'est ce pas? chirolp-wkiss2

Lorsque tu dis "Michal ne doute pas", tu veux dire qu'il ne doute pas de la confiance que nous lui portons en le voyant évolué dans ce monde du showbiz et de notre attachement. ...c'est en effet dire "ne te soucie pas trop" ou "aie confiance, nous sommes là".

Michal en tant qu'artiste se doit de douter pour aller vers ce qu'il désire, la maîtrise de son Art. "Le doute est père de la création" dit Galilée. Douter, c'est pouvoir se tourner vers la critique -des professionnels et de son public- afin d'exprimer au mieux ce qu'il a en lui, comme le dit Mimi. Lorsqu'il dit "j'espère ne pas vous décevoir", c'est parce qu'il est conscient que rien n'est totalement parfait et que notre parole compte.

Ce dont tu parles après " tu peux avoir tes certitudes en esprit et refuser le doute en toi: crois en ton Dieu, crois en la justesse de ta foi". Là, tu parles de croyance.
"Mais tu dois dès lors que tu entres dans l'ordre des hommes, dès lors que tu agis en homme,avec ou contre des hommes, soumettre au doute chacune de tes actions. Là, le sujet est bien plus grave puisque tu soulèves le problème de l'intolérance. Martin Gray peut en parler. Il a connu le pire.

Maintenant, je reviens à l'artiste et son public. Refuser de douter , refuser la critique, n'est ce pas considérer l'artiste comme un Dieu? Si l'artiste doute, quel doit être notre attitude afin de l'aider au mieux?

Britanya

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Le doute et l'homme...   Mar 23 Aoû 2005 - 19:03

Le doute n'a jamais empéché d'avancer dans notre jugement... bien au contraire ! et le travail de Socrate n'était pas de douter de tout, mais au contraire d'inciter ses elèves à remettre en question leur certitude... par le doute.

Dans l'absolu il ne peut y avoir de vérité, à partir du moment où chaque vérité peut-être contreversée... mais on peut se rapprocher de ce qui nous semble juste en s'efforçant de douter...
Ce sont les certitudes qui ont engendré le sectarisme, le totalitarisme, et toutes sortes de violences affectives que chaque individu est en droit de dénoncer, de part sa liberté de pensée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visiteur
Invité



MessageSujet: le doute et l'homme...   Mar 23 Aoû 2005 - 20:22

Effectivement , Britanya , je suis d'accord avec tout ce que vous avez cite et dit, mais dans " mon cas " j'avais envie de le rassurer-ce qui repond , en partie , a votre question:" Si l'artiste doute quel doit etre notre attitude afin de l'aider ? " J'avais envie de lui dire qu'il ne nous deçoit pas dans ce qu'il nous a montre jusq'a present , que nous lui accordons notre confiance et notre soutien car il repond , dèja , a un grand nombre de qualités qu'on attend d'un artiste de cet ART ( je ne dirais pas MINEUR car je risque de soulever un autre " debat " ...) et dans le cas contraire...de lui dire ...rester sincère... La deduction de " Mimi " :" Dans le cas d'un artiste , le doute est synonyme de remise en question non pas de son talent mais du meilleurs moyen de l'exprimer..." me plait bien...
Revenir en haut Aller en bas
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Le doute et l'homme...   Mar 23 Aoû 2005 - 23:50

Nous sommes donc d'accord ,Ewka. Je repasserai plus tard.

A bientôt

Brit! papillon vert

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le doute et l'homme...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le doute et l'homme...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme est-il néfaste pour notre monde ?
» Un homme de goût...
» Un homme tout nu !!!
» Nu d''un jeune homme...
» L'homme sans jambes, sans bras...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Diem :: Carpe Diem Café -
Sauter vers: