ConnexionS'enregistrerAccueilPortailRechercherCalendrierFAQMembresGroupesGalerie
Derniers sujets
» Ce que tu écoutes en ce moment...
par Dominique D Mar 28 Mar 2017 - 16:01

» Le Grand Orchestre du Tricorne
par Dominique D Mer 11 Jan 2012 - 11:07

» Skip The Use
par Dominique D Mer 21 Déc 2011 - 10:00

» Flying Pooh
par Dominique D Mer 19 Oct 2011 - 6:18

» ALLAIN LEPREST
par chantal Sam 20 Aoû 2011 - 15:01

» Message pour tous
par Mimi Dim 29 Mai 2011 - 23:33

» The Strokes
par Mimi Mar 10 Mai 2011 - 1:19

» Louis Ville
par anfantin Sam 9 Avr 2011 - 22:40

» Sanseverino
par Mimi Ven 8 Avr 2011 - 0:10

» Courir les Rues
par Swinging Sam 26 Mar 2011 - 10:55

» Anglo Dinelo
par Mimi Ven 25 Mar 2011 - 6:46

» Genesis
par Mimi Dim 20 Mar 2011 - 23:48

Voir mes statistiques SG
*
Cliquez sur le logo SG pour consulter les statistiques du forum

Partagez | 
 

 Georges Moustaki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Georges Moustaki   Ven 9 Déc 2005 - 0:10




Juste à lire Wink...

Un article sur Georges Moustaki , sur son parcours et un clin d'oeil au monde de la télé-réalité....des radio-crochets de son adolescence à la Starac....

INTERVIEW DE GEORGES MOUSTAKI
Avec sa gueule de voyageur

C'est un poète, un chanteur, un vagabond qui a traversé les époques et les modes. Il revient aujourd'hui avec un album aux couleurs brésiliennes et monte sur une scène qu'il n'a jamais vraiment quittée. Rencontre avec un hédoniste...


Comment est né le projet de ce nouvel album intitulé 'Vagabond' ?

La même démarche depuis toujours : en proposant des chansons à ma maison de disques. Ce qui a changé c'est que lorsque Virgin a écouté les maquettes, ils m'ont proposé d'enregistrer au Brésil. C'est un pays que j'aime particulièrement et qui, d'un point de vue professionnel, a des qualités exceptionnelles. La chanson 'Bahia', les photos sur la maquette sont nées d'une concertation qui est partie de mon goût pour le Brésil, de mes amitiés pour certains musiciens, certains compositeurs, certains chanteurs... J'ai enregistré plusieurs disques à l'étranger, le travail se concentre sur une durée déterminée. On ne s'étale pas en se réécoutant avec complaisance, en disant on va changer ça ou ça. On prépare tout ce que l'on peut avant le départ et une fois là-bas, on est vraiment centré sur ce que l'on a à réaliser. Dans un pays comme le Brésil où les talents musicaux sont remarquables, le travail est très efficace. Il y a donc des musiques qui sont inspirées par ma relation avec le Brésil, comme 'Cet amour' ou mon hommage à Tom Jobim qui s'intitule 'Tom'. Mais je ne pensais pas du tout à enregistrer là-bas, c'est le fruit d'une concertation.



Vous y évoquez l'ivresse, les plaisirs de la chair et des sens, l'amour, la nature : peut-on dire de vous que vous êtes un épicurien ?

Vous savez les épicuriens étaient des gens très ascétiques. Ils faisaient de leurs pulsions, de leurs plaisirs quelque chose de très sérieux. Ce n'était pas se lever tard, manger n'importe quoi ou coucher avec n'importe qui. C'était un art de vivre. Je veux bien être un épicurien dans ce sens. Un épicurien, un hédoniste et sybarite... qui exalte l'art de vivre et le goût de la vie. Une amie a fait le rapprochement avec Omar Khayam qui, dans ses quatrains, célèbre la prise au sérieux des choses que l'on dit futiles mais qui ne le sont pas finalement. Mais il y a également une tonalité plus grave dans ce disque. Je n'ai pas qu'une seule facette. 'Le Soldat' est une chanson importante pour quelqu'un comme moi qui est né au Moyen-Orient. Là-bas, les combats n'ont jamais cessé depuis des décennies et des décennies. La guerre n'y est jamais finie. Même si en Europe, on a tourné une page avec la guerre, là-bas elle continue. J'en ai conscience et j'ai voulu apporté une contribution, un message anti-belliciste. Et puis, il y a une chanson sur ma mère qui est partie d'une idée assez drôle des mères juives un peu abusives mais qui au fond sont des êtres exceptionnellement chaleureuses et irremplaçables.


Les femmes en général sont omniprésentes dans vos chansons. L'amour qu'on peut leur porter est une chose très importante à vos yeux ?

Je crois oui ! Quand on est un homme. Il y a toujours une part autobiographique et une part d'imaginaire quand on écrit une chanson. Les femmes sont les êtres qui nous complètent, qui complètent nos pulsions de désir, d'amour et de tendresse. Elles sont également synonymes de souffrances puisque les amours sont quelquefois impossibles. Tout cela donne à mon rapport aux femmes une importance particulière et exceptionnelle.


'Vagabond' aujourd'hui, 'Juif errant' hier. Est-ce le regard que vous portez sur votre vie ? Une vie pendant laquelle vous ne vous êtes jamais posé ?

Je me suis laissé porter. Je n'ai pas décidé de voyager, ni de vivre comme je vis. C'est la vie qui m'a porté, qui m'a tenté, qui m'a ouvert des portes.



Et qui vous a offert de belles rencontres ?

Je bénis le ciel d'avoir fait toutes ces rencontres ! Quand on fait la connaissance de Brassens au début de sa carrière et qu'il vous encourage, qu'il porte sur vous un regard bienveillant, cela marque. J'ai écrit à 20 ans une chanson avec Henri Salvador qui était et qui reste la personnalité que l'on sait. J'ai vécu avec Edith Piaf pendant un an entre 23 et 24 ans. Je lui ai écrit une chanson, 'Milord', le fruit de cette rencontre. Puis Barbara m'a présenté à Reggiani. Il a fait de moi un chanteur puisque c'est en refusant certaines de mes chansons - qui selon lui me convenaient plus - que je suis devenu chanteur. Toutes ces rencontres professionnelles ont été importantes pour moi, mais derrière elles, il y a toutes les émotions que donnent des rencontres plus anonymes, quelquefois plus fugitives mais qui laissent une empreinte. Quand on vit de la manière dont je vis c'est-à-dire en bougeant continuellement, les choses s'exacerbent. Parfois je passe un jour ou deux dans un pays et j'ai l'impression d'absorber beaucoup de ce qu'il peut me donner. Le temps est court donc l'intensité augmente.


Des rencontres au Brésil ?

Il y a eu un avant et un après le Brésil. Avant d'aller au Brésil, j'étais un lecteur des romans de Jorge Amado et je ne savais pas qu'un jour, j'irais à sa rencontre. En me rendant à un festival de musique en 1972, j'ai été accueilli comme on m'a rarement accueilli. Avec fraternité. Il y avait des chanteurs comme Chico Buarque, Jobim... Et parmi eux Jorge Amado qui m'a invité à dîner chez lui. Ce n'était pas un acte mondain. Il avait une affection personnelle pour mes chansons et nous avons entretenu notre relation jusqu'à sa mort. Il m'a même fait un cadeau : je suis l'un de ces personnages ; il me fait dire des choses qu'il avait envie que je dise et je me rends compte en le lisant de ce qu'il pensait. C'est merveilleux d'avoir rencontré ces gens. Du jour au lendemain, je me suis retrouvé avec une famille d'adoption qui m'a donné un toit, m'a ouvert ses bras, m'a fait connaître la ville de Bahia. J'ai plusieurs patries. Je suis né en Egypte, je suis venu en France, je suis d'origine grecque et le Brésil est venu se greffer à ces pays... avec force.



Sur la scène française actuelle, quels sont les artistes avec lesquels vous aimeriez collaborer ?

Je suis monté sur scène récemment avec quelqu'un que, je dois l'avouer, je n'appréciais pas à 100%. Mais quand je m'en suis approché, que je l'ai écouté et que je l'ai connu, j'ai eu l'impression de trouver un ami : Vincent Delerm. Nous avons partagé une scène à Alençon pour un gala de soutien pour la ligue contre le cancer. Nous avons passé la soirée ensemble, chanté sur scène, dîné et échangé des propos. Ce fut un moment agréable. Aujourd'hui, la scène française est pleine de valeur. C'est même étonnant que l'on ne s'en rende pas plus compte. Quand j'écoute la radio, j'entends tellement de choses insipides alors que sur scène il y a vraiment des artistes de qualité : Sanseverino, Jeanne Cherhal, Vincent Delerm, Benjamin Biolay. Je ne suis peut-être pas très objectif car j'ai un réel penchant pour cette scène-là, mais je pense que la chanson est actuellement dans une période faste.


A quand une chanson avec l'un de ces nouveaux talents ?

Il faut laisser le hasard faire les choses. Je n'écris pas des chansons par devoir mais parce que j'aime ça. Si par la magie d'une rencontre naît une chanson, pourquoi pas ! C'est ce qui s'est passé avec Barbara. Nous avons écrit des duos. Nous passions des après-midi à nous amuser, à pianoter ou à chercher des accords sur une guitare. Nous composions des chansons, par hasard.

La scène d'aujourd'hui c'est également la Star Ac' et autres émissions de téléréalité mélomanes. Quel regard le grand monsieur de la chanson française porte-t-il sur ce genre d'émissions?

Quand j'avais 15 ans, j'ai participé à un radio-crochet. Je trouvais cela valable comme tentative. Je comprends donc qu'ils le fassent. Ce qui me dérange aujourd'hui c'est que l'on monte cela en épingle. Tout est réalisé de manière ultracommerciale, ultraprofessionnelle. Et cela fait des victimes. Au temps des radio-crochets de province ou de quartier, il s'agissait de démarches artisanales : l'enjeu n'était pas si important. Désormais, on fait miroiter aux jeunes des objectifs mirobolants et s'ils ne les atteignent pas, ils se sentent blessés. Certains perdants sont très amers. Pour ma part, j'aime bien que les choses ne se fassent pas avec un esprit de compétition. Le destin m'a fait réaliser de belles rencontres. Ce n'était pas avec un radio-crochet que l'on pouvait approcher Monsieur Brassens. Or, il a joué un rôle prépondérant dans ma vie, il m'a donné une main généreuse et chaleureuse et le goût d'exercer mon métier.

[color=red]



Un métier dont l'essence même reste et demeure la scène ?

Pendant 10 ans entre 59 et 69, je me suis tenu un peu en retrait et puis j'ai écrit et chanté le métèque et ça a fait de moi un artiste demandé. Depuis, je n'ai pas arrêté de partir en voyage et en concerts... Ma tournée actuelle est la suite de ce que je fais depuis 50 ans. Mon répertoire s'enrichit. C'est d'ailleurs un problème car si je chante ce que j'ai composé et ce que je compose, mes concerts dureraient 4 heures. Je fais donc un choix. Je compose intuitivement. Je crée un itinéraire. Ce jour-là, nous irons en Amérique latine, en passant par le Japon et le Moyen-Orient. Un itinéraire de souvenirs, de rencontres. Je bâtis un tour de chant comme on ferait un itinéraire de voyage avec des escales... et des improvisations inévitablement. Et c'est ça qui m'intéresse. Je ne suis pas là pour fournir un produit fini, car je m'ennuierais et j'ennuierais très vite les gens.


A noter cet esprit de compétition....

Bonne soirée wavey

_________________


Dernière édition par le Sam 10 Nov 2007 - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Ven 9 Déc 2005 - 1:06

Très intéressant, Brytania, merci de nous avoir rapporté cet ITW...
Les radios crochets permettaient aux gagnants de revenir chanter une seconde puis troisième fois etc...
Ils ne venaient que pour se faire connaître , pour essayer d'interpeller un manager éventuel, comme M Mathieu, par exemple, et le reste suivait : travail, spectacles....
On ne leur proposait pas d'emblée une tournée, il fallait conquérir les spectateurs avant.
Je me souviens aussi du petit répertoire de Mireille, où l'on a vu F Hardy, et d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie
**
avatar

Nombre de messages : 2466
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Ven 9 Déc 2005 - 13:38

Eh oui...aujourd'hui si l'idée est la même, l'objectif, lui, est très différent...comme le dit si bien Moustaki, on leur fait miroiter des objectifs mirobolants et s'ils ne les atteigent pas, ils se sentent blessés...et tout le problème est là. De nos jours, il s'agit surtout d'une histoire de gros sous, "l'humanitaire" n'est pas vraiment de mise. Il faut rentabiliser, donc soit on les presse comme des citrons, soit on les laisse tomber car ils ne sont pas rentables.

Alors qu'il faudrait que ces émissions ne soient qu'un tremplin et que chacun fassent ensuite son bonhomme de chemin en fonction de son univers musical...et non en fonction du tiroir-caisse d'Universal...

Et pour couronner le tout, contrairement à ce qui se passait il y a "quelques" Rolling Eyes années...ces participations aux émissions de télé-réalité les désservent plutôt que de les aider.... Rolling Eyes

Comme le dit Cicise, on a connu Mireille Mathieu, Françoise Hardy, Johnny, Thierry Le Luron et bien d'autres par ce biais et personne n'y trouvait rien à redire, au contraire, alors pourquoi ne peut-on pas faire la même chose aujourd'hui..?

L'émission Starac en soit est très bien si on nous montrait juste le côté artistique et apprentissage de ces jeunes...

Marie-Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/marieclaude53
Fanfan
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 525
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Ven 9 Nov 2007 - 16:24

Georges Moustaki : ni star, ni académicien ...



Votre fille a vingt ans


Paroles et Musique: Georges Moustaki 1969
© Editions Paille Musique

Votre fille a vingt ans, que le temps passe vite
Madame, hier encore elle était si petite
Et ses premiers tourments sont vos premières rides
Madame, et vos premiers soucis

Chacun de ses vingt ans pour vous a compté double
Vous connaissiez déjà tout ce qu'elle découvre
Vous avez oublié les choses qui la troublent
Madame, et vous troublaient aussi

On la trouvait jolie et voici qu'elle est belle
Pour un individu presque aussi jeune qu'elle
Un garçon qui ressemble à celui pour lequel
Madame, vous aviez embelli

Ils se font un jardin d'un coin de mauvaise herbe
Nouant la fleur de l'âge en un bouquet superbe
Il y a bien longtemps qu'on vous a mise en gerbes
Madame, le printemps vous oublie

Chaque nuit qui vous semble à chaque nuit semblable
Pendant que vous rêvez vos rêves raisonnables
De plaisir et d'amour ils se rendent coupables
Madame, au creux du même lit

Mais coupables jamais n'ont eu tant d'innocence
Aussi peu de regrets et tant d'insouciance
Qu'ils ne demandent même pas votre indulgence
Madame, pour leurs tendres délits

Jusqu'au jour où peut-être à la première larme
A la première peine d'amour et de femme
Il ne tiendra qu'à vous de sourire Madame
Madame, pour qu'elle vous sourie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Ven 9 Nov 2007 - 17:25

Amusant d'avoir remonté ce sujet Fanfan... ça permet de lire avec du recul ce qui s'est dit... "auparavant"...

A chaque nouvelle saison de cette starac, il y a de toutes façons quelque chose à "re-dire"... plus de "comment" en ce qui me concerne sur ce sujet... c'est du revu, re-revu, et même pas corrigé...

Moustaki, j'adore.. un artiste qui m'a "parlé" quand j'étions plus jeune... pa !

Ma liberté

Ma liberté
Longtemps je t'ai gardée
Comme une perle rare
Ma liberté
C'est toi qui m'as aidé
A larguer les amarres
Pour aller n'importe où
Pour aller jusqu'au bout
Des chemins de fortune
Pour cueillir en rêvant
Une rose des vents
Sur un rayon de lune

Ma liberté
Devant tes volontés
Mon âme était soumise
Ma liberté
Je t'avais tout donné
Ma dernière chemise
Et combien j'ai souffert
Pour pouvoir satisfaire
Tes moindres exigences
J'ai changé de pays
J'ai perdu mes amis
Pour gagner ta confiance

Ma liberté
Tu as su désarmer
Toutes mes habitudes
Ma liberté
Toi qui m'as fait aimer
Même la solitude
Toi qui m'as fait sourire
Quand je voyais finir
Une belle aventure
Toi qui m'as protégé
Quand j'allais me cacher
Pour soigner mes blessures

Ma liberté
Pourtant je t'ai quittée
Une nuit de décembre
J'ai déserté
Les chemins écartés
Que nous suivions ensemble
Lorsque sans me méfier
Les pieds et poings liés
Je me suis laissé faire
Et je t'ai trahie pour
Une prison d'amour
Et sa belle geôlière

Et je t'ai trahie pour
Une prison d'amour
Et sa belle geôlière

Je crois que j'ai suivi dans ma vie, en final du compte, le "texte" de cette chanson qui a "dû" me marquer... Le dernier couplet ne me concerne pas vraiment... à moins que ma belle geolière soit restée cette si précieuse liberté... Wink

En hommage à Reggiani... que j'aime beaucoup... et pour mettre une musique sur un texte...
Ma liberté

http://www.youtube.com/v/oLTC_Kb7lnw&rel=1

et pour le plaisir, je rajoute celle-ci... une vieille ITV... dans le contexte Barbara, Edith Piaf, c'est une autre époque...

http://www.dailymotion.com/video/x1gcb5_moustaki-sur-la-chanson-1973_music

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franca
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 178
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Ven 9 Nov 2007 - 19:38

Quels beaux textes! A vrai dire, j'ai plutôt Reggiani que Moustaki dans l'oreille. Il y mettait une tension et un pathos avec, pourtant, le minimum d'effet (scénique entre autres), beaucoup d'émotion. Je l'ai vu deux fois sur scène et ses souvenirs pourtant lointains me semblent proches. Comme quoi, lorsque nos émotions sont en jeu, le temps s'efface, et la mémoire est très fiable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Ven 9 Nov 2007 - 21:18

sur la première partie, j'laurais pas reconnu, ceci mis à part, Moustaki, Reggiani , Barbara , Piaf, ... j'ai toujours adoré mais j'aimais plus Reggiani que Moustaki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanfan
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 525
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Ven 9 Nov 2007 - 21:27

Vraiment précieuses, ces archives de l'INA! Sur celle de 1973, on aperçoit et on entend la longue dame brune avec Moustaki. Je n'avais jamais vu ce duo ... Merci Mimi!
papillon vert

Georges Moustaki
& Barbara

La dame brune

Paroles: Georges Moustaki. Musique: Barbara, Jean-Louis Aubert
note: duo: Georges Moustaki avec Barbara

Pour une longue dame brune, j'ai inventé
Une chanson au clair de la lune, quelques couplets.
Si jamais elle l'entend un jour, elle saura
Que c'est une chanson d'amour pour elle et moi.

Je suis la longue dame brune que tu attends.
Je suis la longue dame brune et je t'entends.
Chante encore au clair de la lune, je viens vers toi.
Ta guitare, orgue de fortune, guide mes pas.

Pierrot m'avait prêté sa plume ce matin-là.
A ma guitare de fortune j'ai pris le la.
Je me suis pris pour un poète en écrivant
Les mots qui passaient par ma tête comme le vent.

Pierrot t'avait prêté sa plume cette nuit-là.
A ta guitare de fortune, tu pris le la,
Et je t'ai pris pour un poète en écoutant
Les mots qui passaient par ta tête comme le vent.

J'ai habillé la dame brune dans mes pensées
D'un morceau de voile de brume et de rosée.
J'ai fait son lit contre ma peau pour qu'elle soit bien,
Bien à l'abri et bien au chaud contre mes mains.

Habillée de voile de brume et de rosée
Je suis la longue dame brune de ta pensée.
Chante encore au clair de la lune, je viens vers toi.
A travers les monts et les dunes, j'entends ta voix.

Pour une longue dame brune, j'ai inventé
Une chanson au clair de la lune, quelques couplets.
Je sais qu'elle l'entendra un jour, qui sait demain,
Pour que cette chanson d'amour finisse bien.

Bonjour, je suis la dame brune, j'ai tant marché.
Bonjour, je suis la dame brune, je t'ai trouvé.
Fais-moi place au creux de ton lit, je serai bien,
Bien au chaud et bien à l'abri contre tes reins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Ven 9 Nov 2007 - 21:43

Je suis retournée des années en arrière et c'est un vrai bonheur! Moustaki, c'est mon adolescence...j'ai beaucoup chanté ses textes...

Le temps de vivre


Nous prendrons le temps de vivre
D'être libres, mon amour
Sans projets et sans habitudes
Nous pourrons rêver notre vie

Viens, je suis là, je n'attends que toi
Tout est possible, tout est permis

Viens, écoute ces mots qui vibrent
Sur les murs du mois de mai
Ils nous disent la certitude
Que tout peut changer un jour

Viens, je suis là, je n'attends que toi
Tout est possible, tout est permis

Nous prendrons le temps de vivre
D'être libres, mon amour
Sans projets et sans habitudes
Nous pourrons rêver notre vie



deux versions...au choix...Wink

http://www.dailymotion.com/video/x2kitd_moustaki-1969-le-temps-de-vivre_music

http://www.youtube.com/watch?v=_vDpxA0GZWw

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Ven 9 Nov 2007 - 22:00

Puisqu'on est dans les souvenirs, une autre qui m'a bien pris les tripes aussi... y en a plein d'autres... et ça fait du bien de se replonger là dedans !

http://www.youtube.com/v/EAkLVKZP6g0&rel=1

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Ven 9 Nov 2007 - 22:57

le montage est superbe, Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanfan
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 525
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Ven 9 Nov 2007 - 23:18

Oui mais la plus belle de ses chansons, c'est incontestablement "le Métèque" !
http://www.dailymotion.com/related/1018585/video/x1lt3v_georges-moustaki-le-meteque-1969_music

Je crois que c'est la chanson que j'ai le plus écoutée durant mon adolescence avec "Je voulais te dire que je t'attends" de Michel Jonasz. flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Ven 9 Nov 2007 - 23:45

Là non par contre... je ne pense pas que si j'avais du résumer Moustaki à cette chanson, je me serais intéresser à lui... elle ne m'a jamais parlé celle-là... même en la relisant !
Comme quoi... les artistes expriment mieux que d'autres certains aspect de la vie... Moustaki exprimait "la différence" dans ce texte... mais comment parler vraiment de "différence" à son époque et dans son texte...indecis
Les cheveux longs et la barbe hisurte ?... mais à part ça !!!

Le Métèque

Avec ma gueule de métèque
De Juif errant, de pâtre grec
Et mes cheveux aux quatre vents
Avec mes yeux tout délavés
Qui me donnent l'air de rêver
Moi qui ne rêve plus souvent
Avec mes mains de maraudeur
De musicien et de rôdeur
Qui ont pillé tant de jardins
Avec ma bouche qui a bu
Qui a embrassé et mordu
Sans jamais assouvir sa faim

Avec ma gueule de métèque
De Juif errant, de pâtre grec
De voleur et de vagabond
Avec ma peau qui s'est frottée
Au soleil de tous les étés
Et tout ce qui portait jupon
Avec mon cœur qui a su faire
Souffrir autant qu'il a souffert
Sans pour cela faire d'histoires
Avec mon âme qui n'a plus
La moindre chance de salut
Pour éviter le purgatoire

Avec ma gueule de métèque
De Juif errant, de pâtre grec
Et mes cheveux aux quatre vents
Je viendrai, ma douce captive
Mon âme sœur, ma source vive
Je viendrai boire tes vingt ans
Et je serai prince de sang
Rêveur ou bien adolescent
Comme il te plaira de choisir
Et nous ferons de chaque jour
Toute une éternité d'amour
Que nous vivrons à en mourir

Et nous ferons de chaque jour
Toute une éternité d'amour
Que nous vivrons à en mourir

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanfan
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 525
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Sam 10 Nov 2007 - 0:21

Cette chanson date de 1968 mais ce n'est pas une chanson engagée. C'est juste une ballade qui a bercé toute une génération. Il faut se laisser porter. Pas se prendre la tête en cherchant un message ... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Sam 10 Nov 2007 - 0:32

alors raison de plus pour se dire qu'à part le fait que ce soit la plus connue de Moustaki, elle n'a pas d'intérêt particulier...
C'est une chanson médiatisée, mais pas la meilleure pour moi... Rolling Eyes
Celles citées précedemment, comme "Votre fille a vingt ans", ou "Ma Liberté"... "Le temps de vivre"... ou bien encore "Ma solitude"... sublime chanson... portent plus le talent de Moustaki que le Métèque... mais bon ! on va pas en faire un plat...
Si tu trouves que c'est la "plus belle"... c'est qu'elle te parle plus ! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swinging
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2013
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Sam 10 Nov 2007 - 0:35

pour moi Moustaki, c'est un peu comme Hugues Auffray, un chanteur des "années feu de camp", j'ai une compil, mais je dois dire que j'ai pas du l'écouter 10 dois, je suis bien content qu'elle soit là mais, en dehors des souvenirs de feu de camp, des cheveux qu'on laissait pousser et des filles en tuniques indiennes (mince c'est redevenu la mode, ça nous rajeunit pas) ça ne me parle pas plus que ça.
La dernirèe fois que je l'ai vu , il chantait "humblement il est venu ..." la soirée avait une couleur messe moderne réunion de scout, qui m'avait un peu anesthésié. indecis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swinging.blog4ever.com
Fanfan
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 525
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Sam 10 Nov 2007 - 1:07

Mimi a écrit:

Si tu trouves que c'est la "plus belle"... c'est qu'elle te parle plus ! Wink

Non seulement elle me parle mais elle me fait fondre littéralement !
Evidemment, sortie de son contexte (les feux de camps, oui, et l'époque où les gars aux cheveux longs faisaient scandale ...), je comprends qu'elle puisse ne pas toucher ceux qui n'ont pas connu les années 70. Ceci dit, la musique est superbe et le succès phénoménal de la chanson n'était pas dû à une surmédiatisation mais plutôt au charme de Moustaki qui jouait beaucoup justement sur son côté vagabond, marginal, sans foi ni loi, etc ... Heureusement qu'il était là, dans les années 70, avec Maxime Leforestier et quelques autres pour proposer autre chose que la chanson guimauve et bêtifiante qui commençait à déferler sur les ondes ...
Moi, c'est plutôt Claude François, malgré ses pirouettes ridicules qui m'anesthésiait et bien d'autres mais la liste serait trop longue ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franca
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 178
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Sam 10 Nov 2007 - 1:14

...avec ma gueule de métèque, de juif errant, de pâtre grec, de voleur et de vagabond... c'est mille madeleines de proust cette chanson!! Qu'est-ce que j'ai pu scier mon entourage, le 45 tours usé. ET encore, à l'époque du lycée, à chaque récré du matin, nous allions en rangs serrés au Cali, le bistrot du coin. Réflexe pavlovien, je mettais 20 centimes dans le juke box et hop! un jour le métèque, un jour the sound of silence... hello darkness my friend, I've come to talk with you again... le patron nous servait des verres de limonade à 40 centimes (le café était 1,10, j'ai retrouvé l'autre jour un ticket de l'époque dans l'Etranger).

Le métèque c'était l'exotisme, les beaux grecs, la mer, le farniente et des promesses de jours meilleurs, quand je serais plus grande et libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swinging
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2013
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Sam 10 Nov 2007 - 1:36

je crois en effet que ceux qui n'ont pas connu cette époque ne ressentent pas la même chose, c'était une époque où dans un collège public, d'un quartier pas favorisé, on se faisait virer de cours si on arrivait en survètement après le cours de sport, et où on se prenait des réflexions quand on avait un "blue jean" genre "vous vous croyez à l'atelier" la chemise pas boutonnée c'était "débraillé"... et je ne dis rien sur les cheveux qui valaient des remarques entre feignant (je sais toujours pas pourquoi) et PD... la barbe était mal vue (j'en n'avais pas encore) .
c'était la fin des 30 glorieuses et il fallait devenir de bons petits consommateurs producteurs, alors chanter le temps de vivre avec les filles en tuniques indiennes autour du feu de camp, c'était shaking et je ne parle même pas du début de libération sexuelle.

c'est fou comme le temps passe vite, c'était une chanson aussi ça non?
que le temps passe vite hier j'étais encore enfant

Que le temps passe vite,
Hier j'étais encore enfant,
Le coeur tout neuf comme un printemps
Et des rêves dans chaque crique.
Que le temps passe vite
Et, d'avenirs en souvenirs,
Passe l'amour, passe le temps,
Autant en emporte le vent.

Voici venus mes cinquante ans
Et je vis encore en dimanche,
Funambule sur le fil du temps,
Toujours vieil oiseau sur la branche,
Mes amours n'en finissent plus
De se traîner de morte en morte,
Au long des années disparues,
Mes amoureuses prennent la porte

J'ai un coeur de mont de piété
Où sont bijoux de toutes sortes,
Lettres d'amour, baisers fanés,
Grands béguins que le vent emporte,
L'âge ne donne pas de raison,
C'est la raison qui prend de l'âge,
Ce sont les choses qui s'en vont
Dans l'inévitable naufrage.

c'était Alain Turban, merci google il me restait que le souvenir du début et je croyais que c'était Caussimon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swinging.blog4ever.com
bernadette
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Sam 10 Nov 2007 - 3:07

Monsieur Moustaki est bien présent dans mon MP3 aujourd'hui; je l'ai toujours apprécié et vu à Toulouse, il y a 2 ans ou plutôt revu. A moi aussi, LE METEQUE n'est pas ma préférée ; celles que j'écoute le plus sont Le temps de vivre, Ma liberté, Il est trop tard, Joseph, Ma solitude, Votre fille a 20 ans, Il y avait un jardin, Le Facteur (trés belle celle là) et beaucoup d'autres. C'est un grand poête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Sam 10 Nov 2007 - 10:56

Pour les "vétérans" de ce forum monkey , un petit JOSEPH sur une vidéo où la jolie Olivia Hussey campe le personnage de Marie, vous vous rappelez d'elle?...la Juliette de Franco Zeffirelli?...1968?...là, faut vraiment être de cette génération

http://www.youtube.com/watch?v=l9zTRvZtbOc


Voilà c'que c'est, mon vieux Joseph
Que d'avoir pris
La plus jolie
Parmi les filles de Galilée
Celle qu'on appelait Marie

Tu aurais pu, mon vieux Joseph
Prendre Sarah
Ou Deborah
Et rien ne serait arrivé
Mais tu as preféré Marie

Tu aurais pu, mon vieux Joseph
Rester chez toi
Tailler ton bois
Plutôt que d'aller t'exiler
Et te cacher avec Marie

Tu aurais pu, mon vieux Joseph
Faire des petits
Avec Marie
Et leur apprendre ton métier
Comme ton père te l'avait appris

Pourquoi a-t-il fallu, Joseph
Que ton enfant
Cet innocent
Ait eu ces étranges idées
Qui ont tant fait pleurer Marie

Parfois je pense à toi, Joseph
Mon pauvre ami
Lorsque l'on rit
De toi qui n'avais demandé
Qu'à vivre heureux avec Marie


Et oui, Joseph, les tuniques indiennes, peace and love, le temps de vivre, d'être libre, des rêves dans chaque crique Wink ...voilà aussi pourquoi Devendra me fait du bien...cheveux longs, barbes, chansons autour du feu, profs - les plus jeunes-qui vous invitent à les tutoyer...eux aussi commencent à avoir les cheveux longs...nous, les jeunes filles en fleurs, nous portons des foulard sur nos cheveux longs...nous sommes tous copains!...joker


wavey

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanfan
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 525
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Sam 10 Nov 2007 - 11:32

Ah oui, on a eu de la chance de vivre ces années-là ! Tout n'était pas parfait mais moi, je suis vraiment une nostalgique des années 70 (le début surtout). L'an 2000, c'était de la science-fiction ! Mais on croyait encore en l'avenir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3214
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Sam 10 Nov 2007 - 12:32

Les années 70, je les cite souvent en référence... il suffit de lire mes sujets sur le rock de cet époque, punk et compagnie...

Nous avons les mêmes repères... shaking

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris 83
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 218
Localisation : Provence
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Sam 10 Nov 2007 - 21:35

"Que le temps passe vite" a été chantée en 1975 par Mouloudji lors d'une émission de Maritie et Gilbert Carpentier... J'étais persuadée qu'elle était de Mouloudji!
J'adore Mouloudji... cool


Dernière édition par le Sam 10 Nov 2007 - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swinging
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2013
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Georges Moustaki   Sam 10 Nov 2007 - 21:40

voilà pourquoi je l'avais dans la tête c'est Mouloudji qui la chantait.
J'ai pas vraiment la nostalgie des années 70 moi, il y avait des trucs si moches qui sont en train de revenir en plus, et je suis certain que si j'avais 20 ans maintenant, je serais au moins aussi content, c'est surtout les vieux de notre âge qui ont changé, ils ne croient plus en l'avenir et n'arrêtent pas de nous prédire des catastrophes et du chômage.... je trouve que ça manque de volonté et de dynamisme.

_________________
le bonheur c'est d'arriver à désirer ce qu'on a déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swinging.blog4ever.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Georges Moustaki   

Revenir en haut Aller en bas
 
Georges Moustaki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Diem :: Musique :: Chanteurs à texte-
Sauter vers: