ConnexionS'enregistrerAccueilPortailRechercherCalendrierFAQMembresGroupesGalerie
Derniers sujets
» Ce que tu écoutes en ce moment...
par Dominique D Mar 28 Mar 2017 - 16:01

» Le Grand Orchestre du Tricorne
par Dominique D Mer 11 Jan 2012 - 11:07

» Skip The Use
par Dominique D Mer 21 Déc 2011 - 10:00

» Flying Pooh
par Dominique D Mer 19 Oct 2011 - 6:18

» ALLAIN LEPREST
par chantal Sam 20 Aoû 2011 - 15:01

» Message pour tous
par Mimi Dim 29 Mai 2011 - 23:33

» The Strokes
par Mimi Mar 10 Mai 2011 - 1:19

» Louis Ville
par anfantin Sam 9 Avr 2011 - 22:40

» Sanseverino
par Mimi Ven 8 Avr 2011 - 0:10

» Courir les Rues
par Swinging Sam 26 Mar 2011 - 10:55

» Anglo Dinelo
par Mimi Ven 25 Mar 2011 - 6:46

» Genesis
par Mimi Dim 20 Mar 2011 - 23:48

Voir mes statistiques SG
*
Cliquez sur le logo SG pour consulter les statistiques du forum

Partagez | 
 

 Festival International du Film de Cannes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Festival International du Film de Cannes   Jeu 20 Avr 2006 - 20:08

Festival International du Film de Cannes

Du 17 mai 2006 au 28 mai 2006

Jury :
Vincent Cassel Maître de cérémonie

Longs métrages - Compétition
Wong Kar-Wai Président du Jury
Monica Bellucci Membre du Jury
Helena Bonham Carter Membre du Jury
Samuel L. Jackson Membre du Jury
Patrice Leconte Membre du Jury
Lucrecia Martel Membre du Jury
Tim Roth Membre du Jury
Elia Suleiman Membre du Jury
Zhang Ziyi Membre du Jury

Courts métrages - Compétition
Andrei Konchalovsky Président du Jury
Sandrine Bonnaire Membre du Jury
Daniel Brühl Membre du Jury
Souleymane Cissé Membre du Jury
Zbigniew Preisner Membre du Jury

Un Certain Regard
Monte Hellman Président du Jury
Caméra d'Or
Jean-Pierre Dardenne Président du Jury
Luc Dardenne Président du Jury



Film d'ouverture
Da Vinci code

Film de clôture
Transylvania

Longs métrages - Compétition
Babel
En avant jeunesse !
Fast Food Nation
Flandres
Indigènes
La Raison du plus faible
L'Amico di famiglia
Le Caïman
Le Labyrinthe de Pan
Le Vent se lève
Les Climats
Les Lumières du faubourg
Marie-Antoinette
Palais d'été
Quand j'étais chanteur
Red Road
Selon Charlie
Southland tales
Volver
Longs métrages - Hors-compétition
An Inconvenient Truth
Avida
Bamako
Boffo ! Les revers et réussites d'Hollywood
Ces filles là
Da Vinci code
Dziki Jezdziec
Election 2
Ici Najac, à vous la terre
Nos voisins, les hommes
Shortbus
Sketches of Frank Gehry
Soie (Silk)
Transylvania
Vol 93
Volevo solo vivere
X-Men l'affrontement final
Zidane, un portrait du XXIème siècle

Courts métrages - Compétition
Banquise
Borée
Chose Sexy
Conte de quartier
Film noir
Le Monstre
Nature's Way
Ongeriewe
Première neige
Sniffer
Courts métrages - Hors-compétition
Huit
Les Signes
Stanley's girlfriend
Un lever de rideau
Un Certain Regard
977
A scanner darkly
Avida
Bled number one
Comment j'ai fêté la fin du monde
Cronica de une fuga
Gwai Wik
Hamaca Paraguaya
Il Regista di matrimoni
La Californie
La Tourneuse de pages
Le Feu sous la peau
Le Violon
Meurtrières
Paris, je t'aime
Pour aller au ciel, il faut mourir
Salvador Puig Antich
Serambi
Taxidermie
Ten Canoes
The Unforgiven
Toi être moi
Uro
Voiture de luxe
Z Odzysku

Caméra d'Or
977
Comment j'ai fêté la fin du monde
Hamaca Paraguaya
La Californie
Le Violon
Red Road
The Unforgiven
Uro
Z Odzysku

Leçon de cinéma
Sydney Pollack

Leçon d'acteur
Gena Rowlands

Leçon de musique
Alexandre Desplat
Jacques Audiard


Dernière édition par le Mer 3 Mai 2006 - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Jeu 20 Avr 2006 - 20:12

Vincent CASSEL Maître de cérémonie

Réalisateur, Acteur, Producteur délégué français
Né le 23 Novembre 1966 à Paris (France)
Actuellement au cinéma dans : L'Age de glace 2, La Haine, Dérapage


Biographie
Fils de Jean-Pierre Cassel.

Vincent Cassel passe par l'école du cirque et l'Actor's Institute de New York avant d'entrer à Paris dans la troupe de Jean-Louis Barrault. Il fait ses débuts au cinéma dans Les Clés du paradis (Philippe de Broca, 1991). Sa rencontre avec Mathieu Kassovitz est déterminante. Le jeune cinéaste dirige le comédien et lui donne la réplique dans Métisse (1993), La Haine (1995) et Les Rivières pourpres (2000). Amis dans la vie, les deux hommes se retrouvent au casting du Plaisir et ses petits tracas (Nicolas Boukhrief, 1998).

Comédien réputé impulsif, il investit ses personnages de toute son énergie, aussi bien au travers de la violence comme dans Dobermann (1997) de Jan Kounen ou Jeanne d'Arc (1999) de Luc Besson, qu'au travers de la timidité et de l'introversion (L'Appartement). Véritable acteur-caméléon, il est capable d'incarner aussi bien un jeune précepteur de bonne famille dans L'Elève d'Olivier Schatzky qu'un chercheur d'emploi fraîchement sorti de prison dans Sur mes lèvres (2001) de Jacques Audiard.

Ayant pour compagne Monica Bellucci, il a plusieurs fois joué à ses côtés, notamment dans Le Pacte des loups (2001) de Christophe Gans, le sulfureux Irréversible (2002) de Gaspar Noé ou encore le thriller d'espionnage Agents secrets (2004) de Frédéric Schoendoerffer. A partir de 2002, les talents de comédien de Vincent Cassel s'exportent à l'étranger : il est un "cousin" un peu trop envahissant face à Nicole Kidman dans Nadia de Jez Butterworth, incarne à l'écran le mystique Blueberry sous la direction de son ami Jan Kounen et affronte le gang des braqueurs cools de Ocean's 12 (2004).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Jeu 20 Avr 2006 - 20:14

Wong Kar-Wai
Président du Jury des longs métrages - compétition


Réalisateur, Scénariste, Producteur, Producteur exécutif hong-kongais
Né à Shanghaï (Chine)
Actuellement au cinéma dans : Chungking Express, In the Mood for Love

Biographie
Né à Shanghaï, Wong Kar-Wai suit sa famille qui s'installe à Hong-Kong en 1963. Diplômé en Arts graphiques après des études à l'Ecole polytechnique de Hong-Kong, il entre comme assistant de production à la télévision où il devient rapidement assistant producteur puis scénariste de téléfilms et de séries télévisées. Il intègre alors le "team créatif" de Barry Wong, le meilleur et le plus prolifique scénariste de Hong Kong et commence à travailler dans le milieu du cinéma. Scénariste, il collabore notamment à The Final Victory de Patrick Tam. Ce dernier produira le premier long métrage de Wong Kar-Waï.

En 1988, Wong Kar-Wai réalise son premier film, As Tears go by, d'après l'un de ses scénarios. Le film est présenté à la Semaine de la Critique à Cannes mais jugé trop violent par les critiques occidentaux. En 1990, le cinéaste réunit tous les jeunes acteurs les plus populaires -notamment Maggie Cheung et Leslie Cheung- pour son second opus Nos annees sauvages, chassé croisé amoureux dans le Hong Kong des années 60 : le film est un échec commercial et sa seconde partie ne sera d'ailleurs jamais montée.

Pour Les Cendres du temps, grande fresque historique, Wong Kar-Wai tourne pendant deux ans. Usant de chorégraphies et scènes de combats d'une grande précision, le film s'inscrit dans la grande tradition du cinéma chinois et affiche un casting prestigieux : Brigitte Lin, Tony Leung, Jacky Cheung, Maggie Cheung et Leslie Cheung. Le film est présenté à Venise où il obtient le prix de la Meilleure photo et laisse le réalisateur épuisé physiquement et mentalement par le tournage en plein désert.

Pendant la post-production des Cendres du temps, Wong Kar-Wai décide de revenir à l'essence du cinéma et de filmer simplement des personnages dans le Hong Kong contemporain : la nuit, il tourne fiévreusement sans aucune autorisation et caméra à l'épaule dans le quartier de son enfance, Tsim Sha Tsui. Le résultat : Chungking Express, son plus gros succès public, qui le révèle au niveau international et lui vaut le surnom de Quentin Tarantino chinois. Avec Happy Together, tourné en Argentine, Wong Kar-Wai remporte le Prix de la mise en scène à Cannes et, offre en 2000 le Prix d'interprétation masculine du Festival à Tony Leung pour In the Mood for Love.

Avec ce film, le cinéaste réalise un vieux projet, celui de recréer l'environnement qu'il avait connu enfant à Hong Kong, celui des chinois quittant la Chine en 1949 au moment de l'arrivée des communistes au pouvoir. En 2004, le cinéaste revient sur la Croisette avec 2046, présenté en compétition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Jeu 20 Avr 2006 - 20:20

Andrei Konchalovsky

Président du Jury Courts métrages - Compétition

Réalisateur, Scénariste, Producteur, Compositeur russe
Né le 20 Août 1937 à Moscou (Russie)

Biographie
Issu d'une famille d'artistes et de parents écrivains, Andreï Mikhalkov-Konchalovsky se destine d'abord à la musique avant d'intégrer la célèbre école cinématographique VGIK où il se lie avec Andrei Tarkovski. Au cours de sa carrière il abandonne le nom Mikhalkov pour se différencier de son frère cadet Nikita Mikhalkov également cinéaste.

Il signe un long métrage en 1965, Le Premier maître dont le sujet, un instituteur chargé d'éduquer des paysans, lui attire la bienveillance du pouvoir soviétique tandis que l'interprète féminine obtient un prix d'interprétation à Venise. Mais son deuxième film, Le Bonheur d'Assia qui présente une vision nuancée des kolkhozes, n'échappe pas à la censure en 1969.

Il renoue avec le succès en 1978 grâce à Sibériade, un film-fleuve qui retrace un siècle de vie quotidienne dans un village sibérien. Cette super-production obtient le Prix spécial du Jury à Cannes en 1979 et assure une réputation internationale à son réalisateur.

Konchalovsky émigre alors aux Etats-Unis où il s'essaye à des genres variés, passant du drame (Maria's Lovers, 1984) à la série B (Tango & Cash, 1989), en passant par le film d'action (A bout de course, 1985). Il revient dans son pays natal à la fin de la guerre froide avec des films sur la Russie contemporaine mais financés grâce à des coproductions (Le Cercle des intimes (1991), Riaba ma poule (1994), La Maison de fous (2002)).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Mar 2 Mai 2006 - 22:08

Sources : www.festival-cannes.fr

Communiqué du 26 avril 2006

En compétition, un 20e film vient rejoindre les 19 déjà sélectionnés : il s'agit de Cronica de una fuga, de Israel Adrian Caetano, annoncé précédemment au Certain Regard.

Le 1er film de Murali K. Thalluri, Two Thirty 7, est sélectionné au Certain Regard.

Enfin, deux séances spéciales seront proposées salle Buñuel :
- Wim Wenders viendra présenter son court métrage tourné à Cannes en 1982, Chambre 666, dont la projection sera suivie par un premier film : The House is Burning de l'allemand Holger Ernst.
- le mercredi 24 mai, le Festival recevra Danielle Darrieux qui viendra présenter en avant-première Nouvelle chance de Anne Fontaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Mar 2 Mai 2006 - 22:51

LONGS METRAGES COMPETITION

Babel :
Titre original: Babel
Genre: Drame Pays: USA
Réalisé par: Alejandro González Inárritu
Avec: Brad Pitt, Cate Blanchett, Gael Garcia Bernal, James Melody, Elle Fanning, Jamie McBride, Nathan Gamble, Lynsey Beauchamp, ...

L'histoire :
Cette histoire à énigmes commence au Maroc, avec la découverte d'un pistolet par deux adolescents. Dans le silence du désert, ils décident de tester l'arme, mais la balle ira bien plus loin qu'ils ne l'imaginent.
En un instant, des vies vont être bouleversées à travers le monde. Un couple d'Américains en vacances (Brad Pitt et Cate Blanchett), une adolescente japonaise sourde et son père, et une baby-sitter mexicaine seront pris dans le tourbillon.


EN AVANT JEUNESSE !
Juventude em marcha
Portugal, 2004
Genre : Drame
Durée : 140 min
Format du film : 35mm
Couleur
Production : Contracosta Producoes

Le quartier cap-verdien de Fontainhas, dans la banlieue de Lisbonne, vit ses derniers jours. La plupart des 9 000 habitants vont être relogés dans de nouveaux immeubles, plus au nord. Clotilde, qui se souvient de la mer du Cap-Vert décide de quitter son mari à 75 ans...

Fast Food Nation :
Titre original: Fast Food Nation
Genre: Thriller Pays: USA
Réalisé par: Richard Linklater
Avec: Patricia Arquette, Bobby Cannavale, Luis Guzman, Ethan Hawke, Ashley Johnson, Greg Kinnear, Kris Kristofferson, Avril Lavigne, ...

L'histoire :
Une étude de personnages placée dans le monde de l'industrie de l'alimentation rapide, basé sur le roman incendiaire de Eric Schlosser


Flandres
Date de sortie : 30 Août 2006
Réalisé par Bruno Dumont Avec Samuel Boidin, Adélaïde Leroux, Inge Decaesteker
Film français. Genre : Drame
Année de production : 2005

Synopsis
De nos jours, dans les Flandres, Demester et de jeunes gars du pays partent soldats dans un conflit lointain. Amoureux de la jeune Barbe, Demester supportait ses moeurs étranges et ses amants.
Attendant les soldats, seule en Flandres, Barbe dépérit. Face à ce conflit, Demester se transforme en guerrier. Tragiquement, la guerre exacerbera les sentiments et les liens de ces deux êtres, les menant aux extrémités de leur condition.


Indigènes
Date de sortie : 27 Septembre 2006 Réalisé par Rachid Bouchareb
Avec Jamel Debbouze, Samy Naceri, Roschdy Zem
Film français. Genre : Drame, Guerre, Historique
Durée : 2h. Année de production : 2005

Synopsis
1944-1945, alors que la France commence à se libérer de la domination nazie, le parcours de quatre "indigènes", soldats oubliés de la première armée française recrutée en Afrique. Abdelkader, Saïd, Messaoud et Yassin, réputés pour leur courage, sont envoyés en première ligne. Argent, amour pour la France ou pour l'armée française, foi en la liberté et l'égalité, leurs motivations divergent pour un même combat, libérer la France, les armes à la main.


La raison du plus faible
de sortie : 19 Juillet 2006
Réalisé par Lucas Belvaux Avec Eric Caravaca, Lucas Belvaux, Claude Semal
Film français. Genre : Thriller, Drame
Durée : 1h 56min. Année de production : 2005

Synopsis
A Liège, pour pouvoir offrir une mobylette à la femme de leur copain Patrick, trois hommes vont tenter un très gros hold-up. Evidemment, rien ne se passera comme prévu


Nom du film : L'Amico di famiglia
Genre : Drame
REALISATEUR(S) Paolo Sorrentino
ACTEUR(S) Fabrizio Bentivoglio , Luigi Angelillo
SCENARISTE(S) Paolo Sorrentino

Histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Mar 2 Mai 2006 - 23:26

SUITE LONGS METRAGES COMPETITION


Le Caïman :
Sortie(s) : 17 mai 2006 (France)non daté (USA)
Titre original: Il Caimano
Genre: Drame Durée: 1h52Pays: Italie
Réalisé par: Nanni Moretti
Avec: Silvio Orlando, Margherita Buy, Jasmine Trinca, Michele Placido, Giuliano Montaldo, Antonio Luigi Grimaldi, Paolo Sorrentino, Elio De Capitani, ...

L'histoire :
Teresa, jeune cinéaste, veut réaliser un film, le Caïman : un long montrant le Président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, sous son vrai jour.
Avec l'aide de son producteur Bruno - cinéaste à la dérive tant professionnelle et sentimentale -, elle tente de trouver l'acteur qui accepterait de jouer ce rôle...


Le Labyrinthe De Pan en salles le 01 Novembre 2006
Un film de Guillermo Del Toro avec Sergi Lopez, Doug Jones, Ariadna Gil
Titre original : PAN'S LABYRINTH (Espagne)
Genre : Fantastique, Horreur - Duree : 1h50 mn
Sortie en salles le 01 Novembre 2006

Synopsis
Le film prend place dans l'Espagne fasciste où une jeune fille, entourée de sa mère et de son père adoptif, fait la rencontre, au milieu d'un labyrinthe, d'une créature magique...




Le Vent se lève
Date de sortie : 08 Novembre 2006
Réalisé par Ken Loach
Avec Cillian Murphy, Liam Cunningham, Padraic Delaney
Film britannique. Genre : Drame, Historique
Année de production : 2005
Titre original : The Wind that shakes the barley

Synopsis
1919. Deux frères, Danien et Teddy, et leur ami Dan, s'engagent dans le combat pour l'indépendance de l'Irlande.


Les climats
Réalisateur :
Nuri Bilge Ceylan
Monteur
Nuri Bilge Ceylan
Distribution France :
Pyramide Distribution
Long métrage
Nationalité : 100% français
Année de production : 2005


Les Lumières du faubourg
Date de sortie : 01 Novembre 2006
Réalisé par Aki Kaurismäki Avec Janne Hyytiäinen, Maria Heiskanen, Maria Järvenhelmi
Film finlandais. Genre : Drame
Durée : 1h 18min. Année de production : 2005
Titre original : Laitakaupungin valot

Synopsis
Koistinen, gardien de nuit, arpente le pavé à la recherche d'une petite place au soleil, mais l'indifférence générale et la mécanique sans visage de la société se liguent pour briser ses modestes espoirs les uns après les autres.
Un groupe de bandits exploite sa soif d'amour et son poste de veilleur de nuit avec l'aide d'une femme calculatrice. Ils organisent un cambriolage dont Koistinen est rendu seul responsable. Et voilà celui-ci privé de son travail, de sa liberté et de ses rêves.


Marie-Antoinette
Date de sortie : 24 Mai 2006
Réalisé par Sofia Coppola
Avec Kirsten Dunst, Jason Schwartzman, Rip Torn
Film américain. Genre : Historique, Biographie
Année de production : 2005

Synopsis
Evocation de la vie de la Reine d'origine autrichienne, épouse mal-aimée de Louis XVI, guillotinée en 1793.


Palais d'été
Date de sortie : prochainement
Réalisé par Lou Ye
Avec Hao Lei, Guo Xiaodong
Film français, chinois. Genre : Drame
Durée : 2h 20min. Année de production : 2006
Titre original : Summer palace
[/b]
Synopsis
Dans les années 90, des étudiants chinois apprennent la liberté et l'ouverture au monde.


Quand j'étais chanteur
Date de sortie : 13 Septembre 2006
Réalisé par Xavier Giannoli Avec Gérard Depardieu, Cécile de France, Alain Chanone
Film français. Genre : Drame
Année de production : 2005

Synopsis
Aujourd'hui, la rencontre d'un chanteur de bal et d'une jeune femme
.

Red Road
Date de sortie : inconnue
Réalisé par Andrea Arnold Voir tout le casting...
Avec Andrew Armour, Nathalie Press
Film britannique. Genre : Drame
Durée : 1h 40min. Année de production : 2006
Histoire ??


Selon Charlie :
Sortie(s) : 23 août 2006 (France)non daté (USA)
Genre: Comédie Pays: France
Réalisé par: Nicole Garcia
Avec: Jean-Pierre Bacri, Vincent Lindon, Benoît Magimel, Ferdinand Martin, Patrick Pineau, Benoît Poelvoorde, Arnaud Valois, ...
L'histoire :
Une ville au bord de l'Atlantique, hors saison. Trois jours, sept personnages, sept hommes, sept vies en mouvement, en quête d'elles-mêmes, qui se croisent, se ratent, se frôlent, se percutent et qui en se quittant, ne seront plus jamais les mêmes. A leur manière, les personnages dévoilent leur vision de la virilité et de la sensibilité masculine.


Southland Tales :
Sortie(s) : prochainement (France)non daté (USA)
Titre original: Southland Tales
Genre: Comédie,Musical,Thriller, Pays: USA
Réalisé par: Richard Kelly
Avec: The Rock, Sarah Michelle Gellar, Seann William Scott, Kevin Smith, Ling Bai, Joe Campana, Janeane Garofalo, Christophe Lambert, John Larroquette, Mandy Moore,
.
L'histoire :
A Los Angeles, le 4 juillet 2008, alors que les Etats-Unis connaissent une crise majeure sur les plans écologique, économique et social, Boxer Santaros, une star de films d'action amnésique, croise sur sa route deux personnages tout aussi étranges : Krysta Now, une actrice porno souhaitant créer sa propre émission de télé-réalité, et David Clark, un officier de police d'Hermosa Beach pour qui l'existence d'un vaste complot ne fait aucun doute.


Volver :
Sortie(s) : 17 mai 2006 (France)23 juin 2006 (USA)
Titre original: Volver
Genre: Comédie Pays: Espagne
Réalisé par: Pedro Almodóvar
Avec: Penélope Cruz, Carmen Maura, Lola Dueñas, Blanca Portillo, Chus Lampreave, Leandro Rivera, ...

L'histoire :
Madrid et les quartiers effervescents de la classe ouvrière, où les immigrés des différentes provinces espagnoles partagent leurs rêves, leur vie et leur fortune avec une multitude d'ethnies étrangères.
Au sein de cette trame sociale, trois générations de femmes survivent au vent, au feu, et même à la mort, grâce à leur bonté, à leur audace et à une vitalité sans limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Mer 3 Mai 2006 - 20:51

COURTS METRAGES COMPETITION

Banquise
Date de sortie : inconnue
Réalisé par Claude Barras, Cédric Louis
Film suisse. Genre : Animation
Durée : 7min. Année de production : 2005

Aucun commentaire trouvé !


Borée
Date de sortie : prochainement
Réalisé par Belma Bas
Durée : 13min.
Titre original : Poyraz


Chose Sexy
Date de sortie : prochainement
Réalisé par Denie Pentecost
Durée : 14min.
Titre original : Sexy Thing


Conte de quartier
Date de sortie : prochainement
Réalisé par Florence Miailhe
Film français. Genre : Animation
Durée : 15min 36s.

Synopsis
Une folle journée dans un quartier en rénovation où sept personnages réunis par une poupée sont entraînés dans une ronde sans fin. Ce conte urbain qui se nourrit de la violence des faits divers déploie dans un foisonnement joyeux sa farandole aventureuse entre réalisme et fantastique. La douce poésie et l’inquiétante étrangeté de Conte de quartier découlent de la splendeur de la peinture et du sable animés directement sous la caméra, ainsi que d’une subtile narration musicale et sonore. Le résultat enflamme les imaginaires jusqu’au vertige.


Film noir
Date de sortie : inconnue
Réalisé par Osbert Parker
Genre : Animation
Année de production : 2005


Le monstre
Date de sortie : prochainement
Réalisé par Eduardo Valente Film brésilien.
Durée : 13min. Année de production : 2006
Titre original : O Monstro

Synopsis
Un accident de train tue plus de 100 personnes. Qui est le monstre responsable de cette tragedie ?


Nature 's way
Date de sortie : inconnue
Réalisé par Jane Shearer
Durée : 10min
.

Ongeriewe
Date de sortie : inconnue
Réalisé par Robin Kleinsmidt
Année de production : 2006



Première neige
Réalisé par Pablo Aguero
Film argentin. Genre : Drame
Durée : 15min. Année de production : 2005
Titre original : Primera Nieve
Synopsis
Hiver implacable. Un enfant court sous la pluie, entraîné par sa jeune mère. Ils se réfugient dans leur masure isolée. La mère se bat pour leur survie. L'enfant, pour de l'affection. Confrontés l'un à l'autre, chacun obnubilé par son urgence, ils pourraient mourir avant la première neige...


Sniffer
Date de sortie : prochainement
Réalisé par Bobbie Peers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Mer 3 Mai 2006 - 20:58

Autres Evénements
Une leçon d'acteur par Gena Rowlands
L'actrice américaine Gena Rowlands, veuve du cinéaste John Cassavetes, donne le vendredi 19 mai une leçon d'acteur au cours de laquelle elle évoquera sa carrière, ses rôles et ses rencontres.

Mini biographie de Gena Rowlands
Vrai nom: Virginia Cathryn Rowlands
Gena Rowlands
Née le: 19 juin 1930
Lieu: Madison, USA
Fille d'un Sénateur du Wisconsin

Son mari: John Cassavetes, réalisateur et acteur décédé en 1989
Enfants: Nick Cassavetes (acteur), Frank Cassavetes (acteur), Alexandra Cassavetes (actrice), Zoe R. Cassavetes (acteur)

1974 le Golden Globe, le prix du National Board of Review et une citation à l'Oscar pour "Une femme sous influence" (A Woman Under the Influence), elle interprete "Mabel Longhetti" Gena Rowlands donne la réplique a Peter Falk, dirigé par son mari, le réalisateur John Cassavetes

1978 Ours d'Argent du Festival de Berlin pour Opening Night, ou elle incarne "Myrtle Gordon" dirigé par son mari, le réalisateur John Cassavetes

1980 citations à l'Oscar et au Golden Globe et le prix d'interprétation du Festival de Venise pour son rôle dans " Gloria " film du réalisateur John Cassavetes

1984 Médaille d'or du Festival de Taormina dans " Torrents d'amour " (Love Streams), Gena Rowlands interprète "Sarah Lawson" film du réalisateur John Cassavetes

2004 Gena Rowlands incarne "Allie Calhoun" une victime de la maladie d'Alzheimer (Gena Rowlands connaît, pour l'avoir vécue de près avec sa propre mère.)" N'oublie jamais" (The Notebook) de Nick Cassavetes avec Ryan Gosling, Rachel McAdams


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Une leçon de musique par Alexandre Desplat avec Jacques Audiard
La leçon de musique d'Alexandre Desplat (auteur de la musique du film "De battre mon coeur s'est arrêté"), en dialogue avec Jacques Audiard, a lieu le dimanche 21 mai.

Biographie d'Alexandre Desplat
Né à Paris en 1961, de mère Grecque et de père Français, Alexandre Desplat travaille le piano, la trompette et la flûte avant de s'orienter vers la composition.
Durant les quinze dernières années, Desplat a collaboré à plus de 90 films et productions télévisées, dont Regarde Les Hommes Tomber, Un Heros Tres Discret, Sur Mes Levres et De Battre Mon Cœur S'Est Arrêté de Jacques Audiard, Love Etc et Reines D'Un Jour de Marion Vernoux, Les Milles de Sébastien Grall, Sous Les Pieds Des Femmes de Rachida Krim, La Femme Du Cosmonaute et C'Est Pas Ma Faute de Jacques Monnet, 1 Chance Sur 2 de Patrice Leconte, Le Chateau Des Singes de Jean-François Laguionie, Amazone de Philippe de Broca, Nid De Guepes et Otage de Florent-Emilio Siri, Les Corps Impatients de Xavier Giannoli…
Cité au Golden Globe et au British Academy Award pour La Jeune Fille à La Perle de Peter Webber, et lauréat de l'Ours d'Argent du Festival de Berlin pour De Battre Mon Cœur S'Est Arrêté, il reçoit le César de la Meilleure Musique pour ce dernier film.
Desplat a d'autre part contribué à des productions internationales comme La Défense Loujine de Marleen Gorris, Birth de Jonathan Glazer, The Upside Of Anger de Mike Binder et, tout récemment, Casanova de Lasse Hallström.
En 2006, il signe la musique de nombreuses productions de taille comme Syriana de Stephen Gaghan, Firewall de Richard Loncraine et La Doublure de Francis Veber.
Desplat a composé pour Catherine Ringer, Charlotte Gainsbourg, Akhenaton, Valérie Lemercier, Karl Zéro, Eric Morena, et a écrit des musiques de scène pour André Engel et Philippe Genty. Parmi ses contributions au petit écran figurent notamment les séries "Brigade Spéciale" et "



Biographie de Jacques AudiardJacques Audiard n'est autre que le fils du réalisateur et scénariste, Michel Audiard. Se destinant au départ au métier de professeur, Jacques Audiard finit par délaisser ses études de Lettres pour devenir monteur au cinéma. Ce n'est qu'après s'être essayé à l'écriture de scénario (Mortelle Randonnee, Baxter) qu'il se lance dans la réalisation en 1994 avec Regarde Les Hommes Tomber. Cette première œuvre qui met en scène Mathieu Kassovitz et Jean-Louis Trintignant, remporte d'ailleurs le César de la meilleure première œuvre de fiction. Puis en 1996, il réalise son second film Un Heros Tres Discret, dirigeant une fois de plus Mathieu Kassovitz et décroche à Cannes le prix du meilleur scénario.
Vint ensuite la consécration avec Sur Mes Levres, son troisième long-métrage, réalisé en 2001. Il offre à l'occasion à Emmanuelle Devos le César de la meilleure actrice éclipsant du coup l'AMELIE POULAIN de Jean-Pierre Jeunet, Audrey Tatou.
En 2005, il livre au public De battre mon cœur s'est arrêté, un remake de Mélodie Pour Un Tueur de James Toback.


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Une leçon de cinéma par Sydney Pollack
La leçon de cinéma est donnée par le cinéaste américain Sydney Pollack le jeudi 25 mai.

Biographie de Sydney Pollack

De parents immigrés juifs russes, Sydney Pollack naît à Lafayette (Indiana U.S.A), le 1er juillet 1934. Le lycée fini, Pollack part étudier à New York, l'art dramatique, il s'inscrit au Neighborhood Playhouse, célèbre école dirigée par Sanford Meisner considéré comme l' un des meilleurs professeurs du 20eme siècle. Après deux ans de service militaire, c'est dans cette école qu'en 1958, Sydney Pollack revient comme enseignant cette fois. La même année, il épouse alors Claire Criswold qui lui donnera trois enfants. À cette époque, il enchaîne les rôles dans des séries télés où il fera aussi ses premières armes comme réalisateur dans des feuilletons comme Le Fugitif et Ben Casey.
En 1962, il rencontre Robert Redford, lui aussi acteur débutant, sur le tournage de La Guerre Est Aussi Une Chasse.
À son premier film, 30 Minutes De Sursis (1965), comme réalisateur, succède Propriété Interdite première collaboration avec Robert Redford d'une longue liste de succès.La critique remarque alors ses talents de metteur en scène.
Avec On N'Achève Bien Les Chevaux, où Jane Fonda et Michael Sarrazin tentent d'échapper à la misère des années 30 grâce à un marathon de danse, il obtient sa première nomination au oscar. Ainsi, se termine sa période « drame » des années 60.
En 1972, il est nominé à Cannes pour le western Jeremiah Johnson.
Drame (Absence De Malice), western (Le Cavalier Electrique), suspens (Les 3 Jours Du Condor), comédie (Tootsie) et romance (Nos Plus Belles Annees), il s'essaie à tous les genres, ce qui lui permet de traiter thèmes principaux de la vie. Cependant, un sujet commun ressort de son travail : la défense des libertés humaines face au carcan de la société. En 1985, il obtient de ses pairs, l'oscar du meilleur réalisateur pour l'histoire d'amour kenyane de Meryl Streep et Robert Redford Out Of Africa.
Il ne réalisera que trois films dans les années 90, La Firme, le remake flop commercial Sabrina et L'Ombre D'Un Soupcon avec Kristin Scott Thomas et Harrison Ford.
Pendant cette décennie, Sydney Pollack s'est surtout polarisé sur les projets de sa maison de production Mirage, créé en 1985 (Raison Et Sentiments d'Ang Lee et Retour à Cold Mountain). Il profitera de cette période pour retourner à sa formation initiale d'acteur et travailler pour de célèbres confrères : Woody Allen (Maris Et Femmes) et Stanley Kubrick (Eyes Wide Shut)
L'Interprète (2005) marque son retour derrière la caméra. Ce thriller politique lui permet de retrouver sa partenaire Nicole Kidman et surtout de rentrer dans l'histoire du cinéma comme le premier réalisateur autorisé à tourner au siège de l'O.N.U.


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Une exposition Eisenstein
Une exposition inédite consacrée au monument russe Sergueï Eisenstein présente, en contrepoint de la part plus connue de l'oeuvre du réalisateur, une collection de dessins érotiques. Le programme sera complété par la projection d'"Octobre" (1927), "Le Pré de Bejine" (1937) et "Alexandre Nevski" (1938).


Biographie de Sergueî Eisenstein
Metteur en scène soviétique, Serguei Mikhaïlovitch Eisenstein est né le 23 janvier 1898, à Riga (Lettonie). Son père était architecte et sa mère appartenait à la petite bourgeoisie. Il fait des progrès rapides à l'école et apprend plusieurs langues avec facilité. Il se passionne pour tous les arts. En 1915, il entre à l'Institut des Ingénieurs Civils de Petrograd. En 1918, abandonnant ses études, il s'engage dans l'Armée Rouge et part, volontaire, pour le front.

Démobilisé en 1920, il devient metteur en scène et décorateur de théâtre (" Le Mexicain", d'après Jack London). Il fait ses débuts au cinéma en 1923, avec Le Journal de Gloumov, un petit film burlesque inséré dans une représentation théâtrale et publie, la même année, ses premiers écrits théoriques sur le " montage-attraction".

En 1924, Eisenstein travaille au montage de la version russe du Docteur Mabuse, de Fritz Lang et réalise son premier long métrage, La Grève. L'année suivante, à l'âge de vingt-sept ans, il met en scène Le Cuirassé "Potemkine" (qui sera classé dans le top10 des meilleurs films de la critique). En 1928-29, c'est Octobre et La Ligne générale.

Il part pour le Mexique en 1930, pour y tourner Que Viva Mexico mais le film ne devait pas aboutir (et on en retrouvera des images dans des montages tels que Tonnère sur le Mexique ou La kermesse funèbre dont il n'est pas l'auteur). De retour en U.R.S.S., Eisenstein entreprend alors son premier film parlant, Le pré de Bejine, d'après Tourgueniev, qui demeurera malheureusement inachevé.

Après une musique de Serge Prokofiev, il réalise en 1938 Alexandre Nevski, avec Nikolaî Tcherkassov et prépare en 1941, Ivan le Terrible - avec de nouveau ' Tcherkassov - dont la seconde partie, comprenant des séquences en couleurs, terminée en 1946, ne sera présentée qu'en 1958.


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Journée de l'Europe le 23 mai
Pour la Journée de l'Europe du mardi 23 mai, le Festival de Cannes accueillera avec la Commission européenne les ministres de la Culture européens et des personnalités du cinéma, autour du thème "Les cinémas d'Europe courent le monde / European films go global".

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

L'Atelier du Festival de Cannes à la rescousse des jeunes cinéastes
L'Atelier a sélectionné 18 projets de films pour leur permettre de boucler leur financement au cours du Festival.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djemys

avatar

Nombre de messages : 19
Localisation : var (83)
Date d'inscription : 13/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Jeu 18 Mai 2006 - 18:44

merci Cicise pour ce long compte rendu bravo
Moi je pense aller quelques jours là-bas la semaine prochaine.. bien que j'aurais aimé y aller dès demain pour voir le dernier Almodovar "Volver" qui a l'air vraiment très bien!!!
Sur le site officiel du festival de cannes vous trouverez chaques jours des photos et vidéos resumant la journée.. ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://djemys04.skyblog.com/
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Jeu 18 Mai 2006 - 23:17

Je remets le lien du site "Le festival de Cannes" pour suivre les évènements au jour le jour :
http://www.festival-cannes.fr/index.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Mar 30 Mai 2006 - 13:37

Cannes 2006 : le palmarès !


Palme d'Or : Le Vent se lève de Ken Loach

Grand Prix : Flandres de Bruno Dumont

Prix du Scénario : Volver de Pedro Almodovar

Prix de la Mise en scène : Babel d'Alejandro Gonzalez Inarritu

Prix d'Interprétation masculine : l'ensemble de la distribution masculine d'Indigènes : Bernard Blancan, Sami Bouajila, Jamel Debbouze, Samy Naceri et Roschdy Zem

Prix d'Interprétation féminine : l'ensemble de la distribution féminine de Volver de Pedro Almodovar (Yohana Cobo, Penélope Cruz, Lola Duenas, Chus Lampreave, Carmen Maura et Blanca Portillo)

Prix du Jury : Red road de Andrea Arnold

Caméra d'or (à l'unanimité) : 12:08 à l'est de Bucarest de Corneliu Porumboiu (présenté à la Quinzaine des Réalisateurs)

Palme d'or du court-métrage : Sniffer de Bobbie Peers

Prix du jury du court-métrage : Primera nieve de Pablo Aguero

Mention spéciale pour l'originalité de la qualité artistique (court-métrage) : Conte de quartier de Florence Miailhe

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Mar 30 Mai 2006 - 13:51

Qui est Ken Loach?

De son vraie nom, Kenneth Loach, il est né le 17 Juin 1936 à Nuneanton, Warwickshire (Royaume Uni)

Réalisateur, scénariste et producteur anglais

Après deux années dans l'armée de l'air et des études de droit à Oxford, Ken Loach devient comédien puis metteur scène pour la télévision. Il est l'un des pionnier de la fiction basée sur des événements du réel.
Sa carrière commence réellement en 1968 lorsqu'il remporte le Prix Italia pour son documentaire 'Cathy come home' diffusé sur la BBC en 1966. La même année, il transpose son téléfilm 'Poor Cow' au cinéma et s'impose comme le fondateur de la vague néo-réaliste du cinéma britannique. 'Kes' en 1969, confirme sa renommée internationale. Ken Loach peut alors se consacrer a des longs métrages, dont le propos est toujours engagé, politiquement ou socialement. 'Rainning stones' (1993- Prix du jury au Festival de Cannes) raconte les difficultés d'un homme à payer la robe de communion de sa fille, 'My name is Joe', celles d'un ancien alcoolique, 'Bread and Roses', celles du personnel de nettoyage d'un grand hôtel californien, 'Navigators', celles des cheminots anglais à l'heure de la privatisation, ou encore, 'Sweet sixteen' (Prix du meilleur scénario -Cannes 2002) , celles d'un adolescent sans argent qui se sacrifie pour sa famille. Mais on doit aussi à Ken Loach, le magnifique 'Land and Freedom' sur la tragique guerre d'Espagne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Mar 30 Mai 2006 - 15:26



Sa filmographie

1965 : Up the Junction (Tv)
1966 : Cathy Come Home (Tv)
1968 : Poor Cow
1970 : Kes
1972 : Family Life
1974/76 : Days of Hope
1978 : Black Jack
1980 : Looks and Smiles
1985 : Fatherland
1990 : Hidden Agenda
1991 : Riff-Raff
1993 : Raining Stones
1994 : Ladybird Ladybird
1995 : Land and Freedom
1996 : Carla's Song
1998 : My Name is Joe
2000 : Bread & Roses
2001 : The Navigators
2002 : SWEET SIXTEEN
2002 : 11'09'01 (CM/S)
2003 : AE FOND KISS (JUST A KISS)
2004 : TICKETS

Ses films présentés à Cannes par le passé

2002 SWEET SIXTEEN Réalisation En compétition
2000 BREAD & ROSES Réalisation En compétition
1998 MY NAME IS JOE Réalisation
1995 LAND AND FREEDOM Réalisation
1993 RAINING STONES Réalisation
1991 RIFF-RAFF Réalisation
1990 HIDDEN AGENDA Réalisation
1981 LOOKS AND SMILES (REGARDS ET SOURIRES) Réalisation
1980 THE GAMEKEEPER Réalisation
1979 BLACK JACK Réalisation
1972 FAMILY LIFE Réalisation
1970 KES Réalisation

Prix déjà obtenus

1993 Prix du Jury RAINING STONES Long métrage
1990 Prix du Jury HIDDEN AGENDA Long métrage
1981 Prix du cinéma contemporain au Festival International du Film LOOKS AND SMILES (REGARDS ET SOURIRES) Long métrage

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cicise
*


Nombre de messages : 1879
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Mar 30 Mai 2006 - 15:53

LE VENT SE LEVE

Interprètes
Cillian MURPHY Damien
Pádraic DELANEY Teddy
Liam CUNNINGHAM Dan
Orla FITZGERALD Sinead

Equipe technique
Ken LOACH Réalisation
Paul LAVERTY Scénario & Dialogues
Barry ACKROYD Images
Fergus CLEGG Décors
George FENTON Musique
Jonathan MORRIS Montage



Synopsis

Irlande, 1920. Des paysans s'unissent pour former une armée de volontaires contre les redoutables Black-and-Tan, troupes anglaises envoyées par bateaux entiers pour mater les velléités d'indépendance du peuple irlandais.
Par sens du devoir et amour de son pays, Damien abandonne sa jeune carrière de médecin et rejoint son frère Teddy dans le dangereux combat pour la liberté.
Alors que la détermination des insurgés mène les Britanniques dans l'impasse, les deux parties conviennent d'un traité pour mettre fin aux effusions de sang. Mais cette apparente victoire divise les Irlandais qui luttaient jusque-là côte à côte et déclenche une guerre civile : des familles se déchirent, des frères deviennent ennemis.




Emmanuelle Béart a décerné au réalisateur britannique Ken Loach la Palme d'Or de cette 59ème édition du Festival de Cannes pour Le Vent se Lève.
Durant la Cérémonie de remise des prix, Ken Loach a déclaré en français : "C'est extraordinaire, merci beaucoup ! J'ai oublié tout mon français maintenant. C'est un grand honneur pour nous d'être ici, parce que Cannes c'est la plus belle fête du cinéma du monde, c'est le centre du cinéma du monde, et le coeur du cinéma du monde." Puis, en anglais, il a ajouté : "Nous espérons que notre film constitue un petit pas dans la relation qu'ont les Britanniques avec leur passé impérialiste. Si nous osons dire la vérité sur le passé, peut-être oserons-nous dire la vérité sur le présent." Et de nouveau en français, il a conclu : "Merci au Jury, merci à Cannes, merci à Thierry Frémaux et à Gilles Jacob. C'est une belle récompense. Merci à mes amis ! Nous avons fait ce film ensemble, ce Prix n'est pas pour moi mais pour tous."

Et d'ajouter lors de la conférence de presse des lauréats :
"Que cette histoire que je veux raconter depuis dix ans soit reconnue de cette façon, c'est tout simplement exceptionnel. (...) Je pense aux acteurs, à l'équipe technique et à tous ces gens qui se sont impliqués dans ce film."

Ken Loach nous revient cette année avec Le Vent se Lève, un drame interprété par la nouvelle coqueluche du cinéma britannique, Cillian Murphy. Passionné d'histoire, comme le démontre son Land and Freedom sur la Guerre d'Espagne, et préoccupé par la question irlandaise, qu'il a évoquée à travers le film policier Hidden Agenda, le cinéaste anglais, observateur du réel, allie cette fois-ci ces deux centres d'intérêt pour nous plonger au coeur d'une guerre d'indépendance qui débuta en 1916 et aboutit en 1920 à une guerre civile sur le sol irlandais. Dans ce contexte tumultueux, deux frères, Damien (Cillian Murphy), qui a abandonné sa carrière de médecin par sens du devoir et amour de son pays, et Teddy (Pádraic Delaney), s'engagent dans un dangereux combat pour la liberté et contre l'occupant britannique, combat qui ne sera pas sans conséquences sur le lien qui unit les deux jeunes hommes.

"Je ne dirais pas de ce film qu'il est anti-britannique, explique Ken Loach. J'ai envie que les spectateurs voient les personnages au-delà de leur nationalité. Ce n'est pas un film sur les Anglais qui tabassent les Irlandais... Les gens ont beaucoup plus de points communs avec des étrangers de la même condition sociale qu'avec, disons, ceux qui sont au sommet de leur échelle sociale. Vous pouvez arguer que nous avons tous le devoir de nous opposer aux erreurs et aux violences perpétrées par nos dirigeants, ceux d'hier comme ceux d'aujourd'hui. Loin d'être une démarche antipatriotique, bien au contraire, c'est une obligation à laquelle nous ne pouvons nous soustraire."



Conférence de presse : "Le Vent se Lève" - 18/05/2006

A l'occasion de la conférence de presse du Vent se Lève, film britannique présenté en Sélection Officielle et en compétition, le réalisateur Ken Loach, son fidèle scénariste Paul Laverty, la productrice Rebecca O'Brien ainsi que les comédiens Cillian Murphy, Pádraic Delaney, Liam Cunningham et Orla Fitzgerald ont répondu aux questions de la presse internationale. Extraits choisis.

Les acteurs sur le devoir de mémoire :
Cillian Murphy : "Dans la ville irlandaise de Cork, dont je suis originaire, j'ai souvent entendu parler de ces histoires qui ont marqué nos familles et qui les ont divisées. On a tous de lointains parents qui se sont engagés dans cette lutte pour l'indépendance. Pour ma part, c'est une affaire que je prends très au sérieux."
Liam Cunningham : "Beaucoup d'actions politiques des partis d'aujourd'hui, en Irlande, ont un lien avec ce qui s'est passé à l'époque. Deux frères qui s'entredéchirent en temps de guerre, c'est toujours d'actualité."
Orla Fitzgerald : "Ces blessures profondes restent vives chez certaines personnes. Il est difficile de faire l'impasse là-dessus."
Pádraic Delaney : "Je viens d'une région agricole d'Irlande où on trouve souvent quelques tombeaux de personnes abattues par l'armée anglaise. On a l'impression que ces fantômes du passé hantent encore nos contrées."

Ken Loach sur ses intentions :
"La question irlandaise est un sujet guère attirant en Grande-Bretagne. Il faut croire que les gens n'ont pas envie d'en entendre parler. Pourtant, c'est une histoire exceptionnelle, dont on peut puiser des conclusions pour d'autres conflits. Je n'ai pas voulu faire un film anti-britannique mais un film critiquant la mauvaise gestion de la crise par le gouvernement de l'époque."

Ken Loach sur l'actualité des thèmes évoqués par le film :
"La lutte pour l'indépendance d'un pays est devenu un thème récurrent du cinéma. C'est toujours le bon moment pour en parler, car il y a toujours des armées d'occupation quelque part, auxquelles des gens résistent. Et je n'ai pas besoin de préciser dans quel endroit la Grande-Bretagne a actuellement, et illégalement, une armée d'occupation."

Ken Loach sur la nature du film :
"C'est une histoire de camaraderie et d'héroïsme dans un contexte tragique de guerre. Tout est à la fois très complexe et extrêmement simple. Il était important de revenir sur un aspect souvent méconnu de l'histoire de l'Irlande et les origines du conflit pour mieux comprendre ce qui se passe aujourd'hui."

Paul Laverty sur l'histoire coloniale de la Grande-Bretagne :
"C'est tout à fait fascinant de voir comment les empires réécrivent l'histoire. On oublie par exemple que Christophe Colomb, qui était un homme de grande ambition, a kidnappé et mutilé des milliers d'Indiens d'Amérique. Gordon Brown (le ministre britannique des Finances et dauphin annoncé de Tony Blair comme Premier ministre) a dit qu'il fallait cesser de présenter des excuses pour l'Empire. Mais nous devrions avoir pour objectif de revoir l'histoire coloniale britannique, de mettre en lumière ce qui a été commis comme atrocités en Inde ou au Kenya au nom de l'idée civilisatrice d'un empire."

Sur la violence présentée dans le film :
Ken Loach : "Lorsque vous poursuivez des idéaux de justice, de liberté, d'indépendance, et qu'en face de vous, il se trouve une force armée pour s'y opposer, vous ne pouvez avoir d'autre solution que la violence. Pour parvenir à un objectif de justice et d'équité, les personnages de Damien et Teddy sont contraints de passer par des phases de violence."
Paul Laverty : "Nous avons fait le choix de ne pas présenter la violence de manière romantique. Il fallait montrer la violence telle qu'elle a affecté la psychologie des gens."

Cillian Murphy sur sa collaboration avec Ken Loach :
"Cette histoire avait un sens profond pour moi, car elle me concernait pour des raisons familiales. J'ai totalement fait confiance à Ken Loach, car il était le seul à pouvoir faire un film sérieux et valable sur ce sujet. Au cours du tournage, on apprenait au fur et à mesure ce que devenaient nos personnages, les informations étaient distillées au jour le jour, si bien que le déroulement de l'action conditionnait directement nos attitudes. On ne pouvait penser à la fin du film."

Paul Laverty sur le rôle des femmes dans le film :
"Ce qui est fantastique, c'est le rôle essentiel joué par les femmes. Elles soutenaient les volontaires, les aidaient à communiquer et à collecter des fonds. Après la ratification du traité de paix en 1921, elles ont vu leur rôle marginalisé."

Paul Laverty sur la distribution du film aux Etats-Unis :
"Le Vent se Lève n'a pas encore trouvé de distributeur aux Etats-Unis. Nous espérons que la sélection du film au Festival de Cannes jouera en notre faveur. Sinon, nous comptons sur vous pour écrire à George W. Bush que vous avez vu un excellent film et que vous aimeriez bien le voir distribué aux Etats-Unis." (rires)
Ken LOACH

Sources : "cinéfondation" Festival de Cannes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swinging
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2013
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Lun 26 Mai 2008 - 8:18

et hop up le sujet, en fait je m'en balance un peu, je viens d'entendre un résumé du palmarès

palme d'or un film qui se passe dans un collège; j'ai toujours pas vu "être et avoir" ni "les choristes" au fait, alors celui là tant qu'on ne me le projettera pas en conférence pédagogique je me refuse à faire des heures sups non payées wavey

Catherine Deneuve reçoit un prix pour l'ensemble de son oeuvre. Si j'étais acteur ça me foutrait la trouille je foncerai chez le toubib me faire faire un check up complet, je consulterais les meilleurs chirurgiens esthétiques parce que généralement c'est le genre de prix qu'on refile à des gens en fin de carrière ou gravement malades, je me souviens de Bernard Blier que la profession avait toujours oublié et à qui elle avait offert un César inextrémis, c'est tout juste si le pyjama de l'hosto ne dépassait pas les manches du smoking, et je parle pas de Salvador qui n'a pas du avoir beaucoup de temps pour admirer son dernier trophée "pour l'ensemble de sa carrière". affraid

le palmarès à vous les cinéphiles de commentez

La Palme d'Or revient au français Laurent Cantet pour son film "Entre les Murs". Tentative de docu-fiction sur les rapports entre élèves "tchatcheurs" et un enseignant, François Begaudeau, qui joue son propre rôle, ce film compte pour comédiens les élèves d'un collège du XXe arrondissement de Paris. Le jeune enseignant fait face à une classe de 4ème dans ce collège difficile: plutôt que de parier sur la traditionnelle discipline, il parie sur le langage et les inventions verbales pour faire face à ses élèves. En prenant des risques.

Prix d'interprétation masculine Benicio Del Toro pour son interprétation d'Ernesto Guevara, dans Che, le film de Steven Soderbergh. Un film fleuve qui dure plus de quatre heures et sera dans les salles sous la forme de deux épisodes à l'automne prochain.

Prix d'interprétation féminine Il est décerné à l'actrice brésilienne Sandra Corveloni pour son rôle dans "Linha de Passe", de ses compatriotes Walter Salles et Daniela Thomas. Dans ce long métrage, elle joue Cleuza, une émouvante mère de famille d'un quartier populaire, étranglée par les problèmes financiers mais toujours disponible pour ses fils.

Un double Prix spécial L'actrice française Catherine Deneuve et l'acteur-réalisateur américain Clint Eastwood ont reçu ce prix qui couronne l'ensemble de leur carrière.

Prix de la mise en scène. Il est attribué au film "Les Trois Singes" du Turc Nuri Bilge Ceylan. Ce film dépeint une tragédie familiale, un drame de la jalousie à la somptueuse image numérique qui met en scène un couple et son fils.


Prix du meilleur scénario Il est attribué aux frères Dardenne, Jean-Pierre et Luc pour le Silence de Lorna. Lorna, jeune femme albanaise qui vit en Belgique, devient complice d'une machination. Son objectif: devenir propriétaire d'un snack avec son amant, Sokol.

Prix du jury Il revient à Il Divo, de l'Italien Paolo Sorrentino

Palme d'or du Court métrage. Elle va à un jeune réalisateur roumain de 31 ans, Marian Crisan, pour son court métrage Mégatron. L'auteur résume ainsi son film: «C'est une histoire très brève, vue qu'il s'agit d'un court métrage.


bon je crois qu'en dehors d'Indiana Jones qui n'était que présenté, que je vais aller voir en salle les autres ça attendra, peut être même longtemps wavey

_________________
le bonheur c'est d'arriver à désirer ce qu'on a déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swinging.blog4ever.com
marie-claire
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 223
Localisation : dans le monde, quelque part
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Mar 27 Mai 2008 - 10:01

Perso, j'aime le travail des frères Dardenne (je suis belge quand même!!!) je suis tentée par "entre les murs" mais j'attendrai qu'il sorte en DVD et je regarderai certainement le film brésilien parce que je trouve que le cinéma d'Amérique Latine est très bon, très vrai, et pour cloturer je ne manquerai pas Benicio Del Toro qui est un de mes favoris.....
Catherine Deneuve : je n'aime pas donc pfffff
Merci de me tenir au courant Swinging, je ne regarde pas ni ne m'intéresse à ce genre de truc (grosse machin à fric) mais j'aime savoir ce qui sort au cinéma pour mes futures locations de DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Britanya
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3387
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   Mar 27 Mai 2008 - 19:52

Le film sur l'école, celui sur le Che, pas grand chose de nouveau...pour le reste, je ne sais pas, je n'ai pas suivi donc rien à dire... geek

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Festival International du Film de Cannes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Festival International du Film de Cannes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 17 ème Festival International du film fantastique Gérardmer
» [Lyon] Festival International de l’an 2000
» Festival international de la photo animalière et nature à Montier en Der (du 19 au 22 11 09)
» Le Festival International du Film d'Animation avec Titash et Studio Ciné Live
» Festival international des Jardins 2009, Chaumont sur Loire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Diem :: Films :: Emissions cinématographiques, Télé, Festival, Discussions diverses sur le cinéma-
Sauter vers: